Violences faites aux femmes

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse que j’ai transmis hier à plusieurs médias locaux, régionaux et nationaux suite à l’adoption définitive par l’Assemblée de la proposition de loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples, et aux incidences de ces dernières sur les enfants.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Ce 29 juin 2010 est une journée historique !

La proposition de loi contre les violences faites aux femmes* a été définitivement adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en deuxième lecture.

Elle contient « des avancées importantes ».

Je regrette les dispositions « restrictives » apportées par les sénateurs, notamment la suppression de la notion de l’ « intérêt de l’enfant », ou le non-renouvellement automatique de la carte de séjour pour une femme étrangère menacée par son conjoint.

En France, selon le Ministère de l’Intérieur, 156 femmes sont décédées en 2008 sous les coups de leur conjoint, soit un décès tous les deux jours et demi. 20% des homicides seraient dus à des violences conjugales.

C’est pour combattre cette sévère réalité, que les députés de la commission spéciale sur les violences faites aux femmes, dont je suis membre, ont décidé de voter le texte transmis par le Sénat.

A travers notre vote unanime, nous, députés du groupe socialiste, avons surtout voulu ne pas retarder l’adoption définitive du texte.

La Secrétaire d’Etat à la Famille Nadine Morano a promis que l’ordonnance de protection pourrait s’appliquer « au 1er octobre » et a remercié les députés d’avoir « fait passer l’urgence de la violence faite aux femmes avant les luttes partisanes et même les luttes » entre Assemblée et Sénat.

Il devenait insupportable d’attendre. Les femmes victimes vont pouvoir relever la tête. »

CATHERINE COUTELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *