Une vague de peur déferle sur l’Europe : Communiqué du Parti Socialiste Européen

Le Président du parti socialiste européen, Poul Nyrup Rasmussen, a aujourd’hui exprimé sa sympathie et son appui aux travailleurs français, en grève aujourd’hui en signe de protestation contre les pertes d’emploi.

Poul Nyrup Rasmussen s’exprime ainsi : « Il y a un raz-de-marée de peurs avançant rapidement à travers l’Europe. Les gens sont inquiets au sujet de leurs emplois, leurs pensions et leurs maisons. Les gens disent que les Gouvernements de droite comme celui de Sarkozy sont très enclins à tirer d’affaire leurs amis banquiers, mais sont beaucoup moins concernés par les salariés ordinaires qui perdent leur emploi. »

« Ce que les travailleurs français font aujourd’hui est le reflet de ce qui concerne tous les travailleurs et leurs familles de l’Europe entière. »

« Je l’ai dit précédemment et je le redirai : L’Europe doit prendre de nouvelles et exceptionnelles mesures pour mettre un coup d’arrêt à la perte prévue pour cette année de 3,5 emplois en Europe. Ces pertes d’emploi en Europe sont inacceptables.Nous ne parlons pas que de statistiques ou de tendances économiques, mais de personnes ayant une famille, des res ponsabiltés et l’espoir de donner aux leurs un futur décent. »

« Pour le Parti Socialiste Européen, c’est très clair : L’Europe doit avoir comme objectif de maintenir l’emploi à son niveau actuel et le Plan Européen de Redressement doit être bien plus important pour atteindre cet objectif. »

Lors du Conseil du parti socialiste européen qui s’est tenu le 30 novembre 2008 à Madrid (note de la claviste et traductrice : j’y étais), les responsables des différents partis ont convenu que « la sécurité de l’emploi » et une « croissance verte responsable » étaient les éléments déterminents de l’importance que devrait prendre le plan de redressement économique européen.

Traduction : N. Djoudi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *