Une réforme du collège aussi ambitieuse qu’attendue

COMMUNIQUE

___________________________________________

  CATHERINE COUTELLE

Députée de la Vienne, Présidente de la Délégation aux droits des femmes

et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes de l’Assemblée nationale

 

Une réforme du collège aussi ambitieuse qu’attendue

La réforme du collège est indispensable. Tout doit être fait pour que les jeunes se préparent mieux à leur avenir et la question n’est pas uniquement de mieux les amener vers la vie professionnelle : il est aussi impératif d’adapter l’école de la République aux enjeux d’une société qui a beaucoup changé depuis la création du collège unique. Il n’est pas acceptable que 70% des enfants s’ennuient au collège. Non seulement ils ne doivent pas décrocher, mais il faut avoir l’ambition que toutes et tous réussissent. L’école ne peut pas aggraver les inégalités sociales.

Les changements annoncés sont nombreux. Passage mieux accompagné entre la primaire et le collège, autonomie renforcée pour les établissements, méthodes d’enseignements plus créatives : ces trois objectifs sont majeurs, ils contribueront à réaliser le double but capital de consolider les connaissances de base mais aussi de mieux prendre en considération chaque enfant.

La réforme portée par Najat Vallaud-Belkacem est aussi ambitieuse qu’attendue. Elle entre dans une importante phase de concertation. Elle doit réussir, et j’ai la conviction qu’elle va réussir. Tous les acteurs de la communauté éducative ont le devoir de s’y employer.

 

Contact presse – Jérôme Picaud – 06 75 86 04 69 – jerome@catherinecoutelle.fr

1 commentaire

  1. « Il n’est pas acceptable que 70% des enfants s’ennuient au collège » :
    Sait-on pourquoi ? Des élèves s’ennuient car ils arrivent en échec au collège et ne possédent pas les bases nécessaires permettant de suivre l’enseignement donné et par conséquent les bons élèves s’ennuient car les professeurs ne peuvent plus leur donner l’enseignement qu’ils mériteraient.
    « L’école ne peut pas aggraver les inégalités sociales » :
    Bien sûr mais c’est au nom de ce principe qu’on supprime le travail à la maison en primaire (puisque certains élèves n’ont pas d’aide à la maison, ceux qui pourraient travailler le soir n’ont pas le droit de le faire) et qu’on désire supprimer les notes. Comment peut-on alors motiver un élève ?
    « Autonomie renforcée pour les établissements » qui entraînera plus d’inégalité entre les établissements
    « Consolider les connaissances de base » :
    Supprimer des heures d’enseignement dans les disciplines principales au profit des Enseignements pratiques Interdisciplinaires aux contours flous ne consolidera pas les connaissances de base mais les affaiblira.
    « La réforme portée par Najat Vallaud-Belkacem est aussi ambitieuse qu’attendue » :
    En effet, la suppression des classes bilangues et des langues anciennes est une réelle ambition.
    « Elle entre dans une importante phase de concertation » :
    A-t-on demandé l’avis aux enseignants ? A-t-on l’intention de le faire ?

    Joël Furet, enseignant retraité

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *