UN MAUVAIS COUP AU CŒUR DE L’ETE

« La dernière version de la proposition de loi, doit être votée ce mercredi 15 juillet, elle est pire que la précédente. Elle est une brèche dans le droit du travail et crée de nouvelles inégalités ».

En tant que parlementaire, Catherine Coutelle est de nouveau intervenue lors des débats en séance à l’Assemblée Nationale.
Elle souhaitait attirer particulièrement l’attention sur le classement au titre de « commune touristique » accordé par le Préfet sur demande unique du maire,sans aucune délibération du conseil municipal.
Dans le département, les communes de Chasseneuil du Poitou et de La Roche Posay pourraient être concernées d’après les critères du code du travail.
Ce classement donnera le droit aux commerces de la commune de faire travailler leurs salariés tous les dimanches de l’année, sans aucune contrepartie.
Pour eux, ni repos compensatoire, ni augmentation de salaire, ni nécessité d’être volontaire.
Au contraire, le refus d’accepter de travailler le dimanche serait passible de licenciement en application du droit du travail.
Le dimanche doit être le temps du repos, des activités familiales, sportives et cultuelles…. Les dérogations actuelles doivent rester des exceptions.
Non à la civilisation du caddie.

1 commentaire

  1. J’ai écouté les débats ce qui m’a permis de constater une fois de plus que UMP = MEDEF.
    Mais le plus attristant dans tout cela c’est de voir le député UMP MALLIE ,député de la 10ème circonscription des Bouches du Rhone et créateur de cette loi nous parler du travail du dimanche en sachant que celui ci était dentiste de profession . Une profession qui de plus est très dure à contacter le dimanche et jours fériés . Le plus étonnant en cherchant sur le NET c’est de voir que sa permanence est fermée à Gardanne le Mercredi et Dimanche. Etonnant ! Profiterait il de sa vie de famille ? Serait -il partisan du repos dominical pour lui et les siens?
    Maintenant le Dimanche sera le Service du Travail Obligatoire (STO). Au lieu de la tenue sportive ou autres, les salariés auront le droit à la blouse ou au bleu de travail. Adieu les réunions de familles adieu la vie sociale il ne faudra penser que travail et encore travail.
    Mais il sera souhaitable de surveiller le travail du dimanche des demandeurs de cette loi scélérate et de voir s’ils se l’appliquent ?
    La Gauche à l’assemblée c’est bien battue et il lui reste encore des billes car les inégalités de salaires pour les mêmes fonctions sont énormes et c’est sur ce terain qu’ils peuvent gagner…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *