Troy Davis et Lawrence Brewer ont été tués cette nuit

Nombreux sont ceux qui ont suivi les dernières heures de Troy Davis. Parce qu’il était noir, parce qu’il y avait de sérieux doutes sur sa culpabilité, parce que beaucoup espéraient la clémence au plus haut niveau des Etats-Unis ou de la justice américaine. Le choc est violent. Mais je pense également à Lawrence Brever et aux dizaines d’autres personnes exécutées chaque année aux Etats-Unis.
Vu de ce côté de l’Atlantique, nous ne pouvons pas comprendre et pourtant la première puissance mondiale continue d’être le théâtre de ces scènes horribles où la vengeance prend le pas sur la justice, où l’émotion contrôle le droit.
Une large partie de ces condamnations enlèvent la vie à des innocents. Mais au delà de ces erreurs, résolument, définitivement, nous nous opposons à la peine de mort quelle que soit l’atrocité du crime auquel elle fait suite.
La maman de ce policier assassiné découvrira bien vite que l’exécution de Troy Davis ne soulage en rien sa douleur, ne répond pas à ce qu’elle ressent ni à ce qui a causé la mort de son fils.
La peine de mort est devenue totalement inacceptable en France. Le combat doit se poursuivre pour qu’elle ne le soit plus, nulle part dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *