Selon Thales, « les transformations portent leurs fruits »

« Thales était en crise en 2008 – 2009, mais les transformations portent leurs fruits en 2011 – 2012 » : ainsi Luc Vigneron, son PDG, résumait-il hier matin 5 décembre devant la Commission de la Défense de l’Assemblée nationale la situation du groupe Thales, fleuron technologique du pays et qui fait la moitié de son chiffre d’affaire à l’export.

« 2011 aura été l’année du redressement et des résultats positifs, et les commandes se maintiennent, par l’équilibre entre activité militaire qui baisse et activités civiles qui augmentent », a-t-il précisé devant la Commission de la Défense dont est membre Catherine Coutelle. Ainsi, les produits « civils » de Thales sont souvent les leaders mondiaux sur leurs segments : numéro 1 dans le contrôle du trafic aérien civil, numéro 2 de la signalisation ferroviaire, numéro 2 du multimédia de bord (les films dans les avions), numéro 3 de l’avionique de bord (tableaux de bord des avions), etc…

Après les « nuages sur la défense », comme le dit Luc Vigneron, « le rebond et l’évolution sont appuyés sur les innovations dans le civil, indispensable dualité. » Innovations qui passeront aussi par des synergies, comme c’est le cas en matière d’optronique, technique permettant de créer des équipements ou des systèmes utilisant à la fois l’optique et l’électronique : Thales et Sagem ont annoncé en juillet la création d’une société commune, Optrolead. Thales emploie 60000 personnes dans le monde entier, dont la moitié en France  (à Poitiers notamment).

 

Photo D. Rory / Abaca Press © Thales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *