Sauvons le Planning Familial ! COMMUNIQUE DE PRESSE

Catherine Coutelle mobilisée depuis plusieurs semaines pour l’avenir du Planning Familial, a visité il y a quelques jours le centre de la Vienne. Elle réagit après la réponse du ministre Brice Hortefeux.


La loi de Finances 2009 diminue de 42% le montant affecté au conseil conjugual et familial. L’Etat condamne donc les actions d’information, d’éducation et de prévention dans les domaines de la sexualité et de la vie de couple et affective. Pire, il met en péril l’existence même des centres de planning familial.

Dans notre société, en observant la violence des rapports garçons-filles, en entendant l’urgence de l’éducation à la sexualité, nous avions pourtant la certitude que ces actions de sensibilisation et d’écoute sont plus que jamais indispensables.

J’ai visité il y a quelques jours le centre du Planning Familial dans la Vienne. J’ai pu mesurer l’importance de l’action des bénévoles dans plusieurs domaines et son adéquation aux attentes des très nombreuses personnes accueillies.

La réponse du ministre Brice Hortefeux aux questions d’actualité mercredi dernier n’a absolument pas rassuré.

Les financements annoncés sont peu précis, contradictoires. Les acteurs du Planning Familial s’alarment légitimement de la véracité de ces annonces ou encore de la possibilité que le gouvernement revienne sur une partie de la décision en prenant sur l’enveloppe de d’autres programmes spécifiques (violence faite aux femmes, femmes et SIDA, etc).

Malgré l’engagement du ministre, la présidente du Planning Familial n’a toujours pas été reçue à ce jour.

Je reste mobilisée sur ce dossier essentiel et j’attends du gouvernement qu’il donne des réponses claires et rapides en réaffirmant l’engagement de l’Etat pour un droit à l’information et à l’éducation à la sexualité.

Je crois aussi que ces attaques s’inscrivent dans une série de régressions dans la politique à l’égard des femmes. Nous manquons en France d’un véritable ministère aux droits des femmes et à l’égalité hommes-femmes. Il nous faut la volonté et les moyens d’assurer cette politique.

> SIGNER LA PETITION NATIONALE EN LIGNE (lien obsolète : http://www.planning-familial.org/petition-defense-loi-neuwirth/?petition=6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *