Salaires : les femmes attendent toujours

A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, Catherine Coutelle dénonce l’écart persistant de salaire entre hommes et femmes.

La constitution de 1945 consacrait le principe « A travail égal, salaire égal ».
Pourtant, aujourd’hui, le « salaire féminin » supprimé à l’époque semble persister. La France vient de descendre au 127e rang pour l’égalité hommes-femmes.
L’écart de rémunération est de 27% (19% à temps plein). A poste équivalent, les femmes gagnent 10% de moins mais surtout, elles subissent la précarité (CDD, emplois à temps partiel, horaires décalés, dimanche, etc…).

Les lois sont pourtant nombreuses. La récente réforme des retraites a prévu des sanctions pour les entreprises qui n’auraient pas engagé de plan de résorption de ces inégalités avant le 1er janvier 2012 ! Et comme si cette date lointaine ne suffisait pas, le décret d’application de ces mesures pour l’égalité professionnelle n’est toujours pas paru (alors que les décrets reportant l’âge de la retraite ont été publiés il y a plusieurs mois).

Les femmes continuent de travailler plus pour gagner moins. Le gouvernement actuel ne fait que peu d’efforts pour lutter contre cette injustice majeure !

Catherine Coutelle interpellera le gouvernement ce mardi 8 mars lors des Questions au Gouvernement. Le groupe Socialiste, Radical et Citoyen consacrera l’ensemble des questions d’actualité aux femmes et aux inégalités entre hommes et femmes.

Catherine Coutelle est membre, à l’Assemblée Nationale, de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’égalité Hommes-Femmes. Elle participe également au Laboratoire de l’Egalité qui propose un Pacte de l’Egalité aux candidats pour 2012.

1 commentaire

  1. Il semblerait, mais ce n’est une surprise que pour les naïfs, que certains étrangers arrivent en France pour “la retraite”.

    En effet à partir de 60 ans s’ils ne “peuvent plus travailler” et “dans tous les cas à 65 ans“, ils peuvent toucher l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) soit
    708 euros mois avec un simple permis de séjour. Et ce , sans jamais avoir travaillé en France ou ailleurs, et sans jamais avoir cotisé un centime.

    Cliquez sur le lien ci-dessous , et diffusez le plus largement possible :
    voila ce que la france ne supportera pas !!!!!

    http://www.rebelles.info/article...

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *