La rentrée du changement

Plus de 12 millions d’élèves ont fait leur rentrée la semaine dernière. Une rentrée préparée par la gauche pour la réussite de tous les enfants de la République. S’il s’agit déjà d’une réussite à bien des égards, la refondation de l’école se poursuivra dans la concertation.

ecole1

En mai 2012, il avait fallu parer au plus pressé : 1000 créations de postes, revalorisation de l’Allocation de Rentrée Scolaire. Depuis, à commencer par un large processus de concertation, la refondation de l’école a pris forme avant d’être votée il y a quelques semaines au Parlement. Après des années désastreuses pour l’école, ses personnels et ses enfants, alors que la droite lui retirait ses moyens et son sens, le Président de la République a fait de la jeunesse une priorité et de l’éducation un levier essentiel pour le changement de société.
En plaçant l’enfant au coeur d’un dispositif qui rapproche enseignants, personnels et parents, la majorité présidentielle s’est attaquée à l’un des pires maux de cette décennie, un échec scolaire d’une ampleur insupportable.

7500 nouveaux enseignants

En cette rentrée, 7500 nouveaux enseignants permettent de redonner la priorité à la scolarisation des enfants de moins de 3 ans, de lancer le dispositif « plus de maitres que de classes » pour des apports renforcés et diversifiés, de mieux répondre aux besoins de remplacements, etc. Au total, ce sont 60.000 créations de postes qui sont promises sur la durée du quinquennat.

De nouveaux rythmes, de nouveaux contenus

Les nouveautés, c’est encore des rythmes scolaires modifiés pour un quart des élèves, la mise en place d’un service public du numérique éducatif, 6000 emplois d’avenir professeur, l’instauration d’un parcours d’éducation artistique et culturelle, la création d’une charte de la laïcité, etc.

Devant les enfants, des enseignants formés

Catherine Coutelle avait fustigé la disparition de la formation des enseignants. Elle est de retour en bonne place avec la création des Espé (Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education) qui permettront d’accompagner les professeurs en amont et pendant leur activité, de répondre aux évolutions sociétales en faisant changer l’école, etc.

AVS titularisés et reconnus

La députée a également été sensible à plusieurs situations dans lesquelles des auxilliaires de vie scolaire devaient mettre un terme à leur fonction au bout de six années alors que leur concours à la scolarité des jeunes en situation de handicap était déterminant. Le premier ministre a annoncé en ce début de mois la titularisation prochaine de 28.000 d’entre eux.

Poursuivre la refondation

La rentrée dans la Vienne s’est bien passée. Les enseignants retrouvent le plaisir d’exercer leur beau métier, soutenus par l’ambition nationale d’une société de l’éducation. Les efforts considérables voulus par le gouvernement ne seront validés et récompensés que par la résorption des inégalités et du décrochage scolaire. L’ensemble des acteurs de la communauté éducative sont conscients des efforts qu’il reste à fournir. L’école doit se transformer pour atteindre son idéal républicain, former des citoyens et permettre leur émancipation. Bien des chantiers sont ouverts et la société toute entière doit pouvoir y participer.

La commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée Nationale met dores et déjà en place une mission d’information sur les relations entre l’école et les parents d’élèves. Le Ministère de l’Education Nationale, lui, lance des groupes de travail sur la réforme du métier d’enseignant et sur tous les métiers des personnels de l’éducation, sur la réforme de l’éducation prioritaire qui concerne 20 % d’enfants et sur la réforme du collège. La refonte des programmes est également engagée.

Alors que la droite a sacrifié l’école, que la France a dégringolé dans les classements internationaux, le ministre Vincent Peillon réaffirme son souhait de gagner le pari de la réussite du plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *