Remaniement : Les droits des femmes restent une priorité

Communiqué de presse
Catherine Coutelle
Députée de la Vienne
Présidente de la Délégation aux Droits des Femmes de l’Assemblée Nationale

La nomination du nouveau Gouvernement de Manuel Valls, paritaire, recentré sur les priorités fixées par le Président de la République, consacre une nouvelle fois un Ministère des droits des femmes de plein exercice.

En tant que Présidente de la Délégation aux Droits des femmes de l’Assemblée nationale, je tiens à saluer la nomination de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, en tant que ministre des droits des femmes. Je sais son engagement, sa compétence et sa détermination. La nomination de Pascale Boistard, secrétaire d’Etat aux droits des femmes, permettra de continuer à aborder les droits des femmes non pas sous le seul angle sanitaire et sociale, mais de façon globale et transversale pour les porter en chaque point de l’action gouvernementale.

Je tiens à saluer chaleureusement Najat Vallaud Belkacem qui, pendant plus de deux ans, a soutenu ou été à l’initiative de textes de loi en faveur des droits des femmes, dans un dialogue constant et respectueux du Parlement. Sous son ministère, des avancées majeures auront été obtenues pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes dans notre pays. Tous mes vœux de réussite l’accompagne au Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, et je suis assurée de sa détermination à mettre les valeurs d’égalité, de lutte contre les discriminations et de mixité, au cœur de l’école de la République.

En cette rentrée parlementaire, et alors que notre pays est frappé par une crise économique grave qui nécessité la mobilisation de chacun-e, la Délégation aux droits des femmes restera mobilisée pour que les valeurs de justice et d’égalité femmes – hommes demeurent une priorité. Dès le mois de septembre, la délégation se saisira du projet de loi relatif au vieillissement, du projet de loi sur la transition énergétique, et du collectif budgétaire, pour continuer à promouvoir sans relâche des politiques transversales en faveur de l’égalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *