Question d’actualité sur la parité

Vous trouverez ci-dessous le texte de la QUESTION D’ACTUALITE que vient de poser Catherine Coutelle, il y a quelques minutes, au premier ministre au sujet de la proposition de loi visant à renforcer la parité aux législatives, que défendra le groupe socialiste demain.

Catherine Coutelle interviendra également demain matin dans la discussion générale sur ce texte dont elle est co-auteure et qui s’inscrit dans la journée parlementaire réservée au groupe Socialiste, Radical et Citoyen (une autre proposition du groupe visera l’abrogation du bouclier fiscal).

 


Merci Monsieur le Président.
Ma question s’adresse au Premier Ministre.

Monsieur le Premier Ministre,

Il y a dix jours, devant les Etats Généraux des Femmes, vous avez déclaré vouloir des « sanctions insupportables » contre les partis politiques qui ne respectent pas la parité.

Justement, ces sanctions insupportables que vous appelez de vos vœux, nous les défendons demain matin dans une proposition de loi intitulée « Renforcer l’exigence de parité de candidature aux élections législatives » et qui sera présentée par Bruno Leroux.

Notre texte instaure enfin des pénalités « insupportables » pour obliger les partis à présenter autant de femmes que d’hommes aux élections législatives dès 2012 et des femmes en situation éligible.
Notre assemblée doit être enfin paritaire.

La France va-t-elle se décider à rejoindre les grands pays européens et au-delà ?
Aujourd’hui, elle est tristement au bas de tous les classements.

Alors que nous fêtons le 10e anniversaire de la loi sur la parité, je vous le demande, Monsieur le premier ministre,

Allez-vous mettre enfin vos actes en conformité avec vos paroles ?

Allez-vous demander à votre majorité de voter notre texte demain matin ? … le seul qui, à ce jour, permet d’atteindre l’objectif (compter autant de femmes que d’hommes dans cette assemblée) dès 2012 !

Allez-vous enfin prendre en compte l’autre moitié de la société française dans la représentation nationale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *