Quand le Gouvernement prend les petits épargnants pour des imbéciles.

Comment osent ils? Alors que nous traversons une crise économique et sociale sans précédent et qu’un français sur deux n’a pu partir en vacances, voilà que le Gouvernement s’attaque encore aux classes moyennes et populaires.

Nous ne sommes pas dupes et voyons bien la manoeuvre de la droite pour inciter les souscriptions à l’emprunt d’Etat. Baisser le taux du livret pour inciter (obliger) les petits épargnants à se tourner vers ce fameux emprunt dont personne ne sait encore ce qu’il contient vraiment.

La nouvelle baisse du livret A de 1,25%, la troisième de l’année, marque encore une fois la désinvolture du Gouvernement au moment où nombre de nos concitoyens souffrent.

La droite refuse d’augmenter les salaires et les transferts sociaux. Elle se permet en plus de tailler dans les économies des plus modestes. Espérons au moins que cette manoeuvre outrancière ne servira pas à payer, encore une fois, des allègements fiscaux au bénéfice des plus riches.

1 commentaire

  1. On ne peut qu’approuver ce billet mais ce que je trouve aussi insultant vis à vis des salariés et des plus faibles c’est le mépris du PDG d’EDF qui nous inflige ses idées d’ augmentations avec un sourire narquois sur France 2.La nouvelle mode de tout ces PDG multi- friqué c’est de vouloir s’aligner sur le plus cher et non vers le moins coûtant. Il fut un temps ou l’on citait en exemple les prix les plus bas mais depuis les privatisations sont passées par là justement celles qui devaient soit disant faire fonctionner la concurrence pour aller vers le moins chers.
    Autres détails et non des moindres c’est l’histoire des traders qui risquent de partir ailleurs .On nous avait fait le coup déjà avec les (grands) patrons et nous voyons que le nombre de (grands) patrons efficaces Français est très très limité dans le monde sinon nul. Mais qu’ils partent et qu’ils arrêtent de nous enfumer avec leur soit disant fonction indispensable .Les cimetières sont remplis de ce type d’individus et pourtant la France continue de vivre. .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *