Pour un schéma de mobilité durable… et une ambition réaliste

ter

Philippe Duron vient de remettre au gouvernement le rapport de la commission qu’il présidait concernant les priorités d’aménagements ferroviaires ou routiers.

Le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) programmait 70 projets pour un investissement de 245 milliards d’euros sur 25 ans. Une ambition qu’il fallait  » évidemment reconsidérer au regard de la réalité des finances publiques «  selon Catherine Coutelle. La députée de la Vienne qui s’est engagée pour le projet de LGV Poitiers-Limoges, s’est dit en accord avec les conclusions de Mobilité 21 :  » L’axe ferroviaire d’est en ouest, passant par Poitiers, conserve toute sa pertinence pour l’aménagement du territoire et il faudra en trouver les financements «  a t-elle réagi mais  » bien sûr le développement de l’offre de TER et de solutions locales accessibles au plus grand nombre est la priorité. » Plus généralement, le rapport préconise d’investir d’abord dans la régénération et l’entretien des réseaux existants, pour une offre de service et de proximité renforcée : routes, rails et ports. Catherine Coutelle en appelle aux investissements européens pour une nouvelle stratégie ferroviaire et des transports propres et économes.

> Lire le rapport dans son intégralité

> Revoir la réaction de Catherine Coutelle sur France 3 Poitou-Charentes

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *