Poitiers Londres Kaboul

Après les élections locales, j’ai repris le chemin de l’hémicycle. Je ne reviens pas sur les bons résultats, ceux-ci ont été amplement commentés, mais je m’interroge sur la mission du parlement en matière de politique étrangère.

Ces jours-ci, on va surtout parler protocole, révérence, carrosse pour la visite d’état du «couple présidentiel» à Londres. Cette diplomatie certes utile, et très voyante, masque le silence, l’absence d’informations à propos de l’engagement des forces armées françaises en Afghanistan.

Il y a déjà environ 2000 soldats engagés (armée de terre et armée de l’air). Le Président, Chef des Armées a déclaré la semaine dernière à Cherbourg que 1000 hommes renforceront bientôt ce dispositif.

Au Parlement, ni la commission des Affaires Etrangères, ni celle des Armées n’a siégé officiellement sur la situation. Aucun bilan, militaire, politique, de notre engagement dans ce pays n’a été fait devant l’Assemblée. Certes la politique étrangère fait partie du « domaine réservé » du Président, mais le glissement atlantiste de cette politique se fait dans le silence (même la majorité n’est pas consultée).

On continue de mourir à Kaboul et à Kandahar sans que la finalité politique soit clairement débattue et définie.

Le silence, le secret ne sont pas dignes d’une démocratie parlementaire.

1 commentaire

  1. Nous avons de nombreux militaires sur différents terrains dans le monde cela a un coût pour les finances de l’Etat qui ne sont pas des plus reluisantes .Il ne faudrait quand même pas oublier qu’en Afghanistan la guerre a été très longtemps fabriquée soutenue et encouragée par les Américains contre le communisme .Je ne comprends pas cette soumission aux ordres des USA .Qui paiera les frais de guerre sinon le le peuple Français .Toute guerre a un prix celui du sang et aussi celui financier .Les Américains sont sur plusieurs conflits souvent créés par eux qu’ils sont incapables de maitriser et gérer d’ou la demande faite à la France .
    A un moment ou le gouvernement est incapable de construire des lôgements sociaux où il s’attaque sans pitié et sans morale à tous les avantages sociaux qui soit disant ruinent le pays il nous trouve un moyen de dépenser plus sans rechigner cette fois pour faire plaisir aux amis atlantistes de sARKO.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *