Plongée dans l’astrophysique

Cette année, l’Académie des Sciences nouait un partenariat avec Parlement. Attirée par le projet de « jumeler » le monde politique et le monde scientifique, j’ai accepté l’invitation.
Me voilà liée à deux chercheurs. J’ai ainsi rencontré Pierre Encrenaz, professeur émérite de physique à l’université Pierre et Marie Curie, astronome émérite à l’Observatoire de Paris et membre de l’Académie des sciences, et son collègue Patrick Hennebelle, jeune chercheur astronome.

Pierre Encrenaz a dirigé des recherches en radio astronomie à l’Observatoire de Paris, au laboratoire d’étude du rayonnement et de la matière en astrophysique. Ses travaux ont porté notamment sur la physique du milieu interstellaire dans notre galaxie et quelques galaxies proches.
Pour contribuer à la compréhension de la formation des étoiles, Patrick Hennebelle a étudié trois étapes importantes du cycle interstellaire : la dynamique de l’hydrogène atomique interstellaire, la dynamique des nuages moléculaire, et le rôle du champ magnétique dans les phases ultimes de la formation des étoiles. Lors de la visite de l’Assemblée puis au cours d’un diner, nous avons pu aborder des questions d’astrophysique, et les problématiques de la recherche en général. Pierre Encrenaz, auteur de « Refonder l’université » (Ed. La Découverte, 2010), m’a également présenté le programme « Sciences à l’Ecole » dont il est président. Ce dispositif ministériel a pour but de soutenir et inciter des projets scientifiques dans le secondaire et d’ainsi favoriser les vocations scientifiques chez les jeunes.
Notre jumelage donnera lieu à de nouvelles rencontres à la rentrée prochaine. Je suis conviée à une visite du laboratoire d’astrophysique des deux chercheurs. Et eux viendront dans notre circonscription pour découvrir un autre volet de la fonction de parlementaire.
Cet échange est tout à fait passionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *