PHOTOVOLTAÏQUE : Halte à l’hypocrisie !

Le président UMP du Conseil Général s’offre encore une photo dans la presse locale. Il est sans doute habile de convoquer quelques investisseurs à l’approche du scrutin cantonal, il n’est en revanche pas tout à fait normal qu’une telle publicité puisse lui être faite.

Mais l’inquiétude est ailleurs.

L’actualité dramatique de l’autre côté de la planète nous rappelle avec force l’impératif de sortir nos sociétés de leur dépendance aux énergies fossiles et nucléaire.
Depuis plusieurs semaines, le débat sur l’énergie photovoltaïque a permis de conclure à l’exigence assez partagée de voir cette filière se structurer en France et en Europe.
Se tourner vers des panneaux chinois, c’est ne pas tenir compte de l’impact environnemental du transport de ces panneaux, c’est ne pas se soucier de leur qualité et de leur maintenance, c’est ne pas voir l’intérêt de ces innovations pour l’emploi local et la recherche.

Je suis en désaccord toujours quand l’initiative semble conforter les spéculateurs en s’intéressant particulièrement aux toits agricoles.

Enfin et surtout, le moratoire puis le décrêt du 5 mars fixant de nouveaux tarifs de rachat de cette électricité, et des objectifs nationaux et régionaux très en dessous des possibilités du pays sont de véritables freins au développement de cette énergie renouvelable.
Plusieurs projets français sont aujourd’hui stoppés et des plans de licenciement économique sont déjà engagés dans ce secteur (recherche, industrie, services…). 20.000 emplois sont sans doute détruits.
L’hypocrisie des élus UMP est insupportable. Sur ce sujet comme sur d’autres, la majorité départementale ne peut renier son lien au gouvernement actuel.

Il y avait quelque chose d’indécent dans l’article de ce matin.
Deux solutions. Ou bien il s’agissait de communication électorale mais peut-on pour autant s’autoriser n’importe quoi ? Ou bien il y avait un engagement sincère dans cette opération et dans ce cas, il est temps qu’une nouvelle majorité en Vienne puisse porter une autre vision économique et environnementale.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *