Permis de conduire: priorité jeunesse

Le permis de conduire est de nos jours un passeport pour l’insertion professionnelle. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, a donc présenté début juin une réforme du permis de conduire qui prévoit un ensemble de mesures simples, efficaces, dont beaucoup sont d’application immédiate. Son objectif : engager une réduction des délais de passage du permis et le ramener, d’ici 2 ans, à 45 jours. Ainsi, chaque mois d’attente gagné fera économiser environ 200€ au candidat concerné.

priorite_jeunesse643Aujourd’hui, sur 1,2 millions de candidat-e-s au permis de conduire, on peut s’interroger pourquoi près de 500 000 échouent à l’examen. Et de plus, ces derniers doivent attendre 3 mois en moyenne avant de retenter leur chance. Dans certains départements, ce délai peut atteindre plus de 6 mois. Quant au coût, le « forfait conduite » de 20 heures se situe en moyenne à 1000 euros.

Une réforme au service de la jeunesse

Les délais d’attente en cas de deuxième passage du permis de conduire et le prix élevé des leçons pénalisent les candidat-e-s, souvent de jeunes adultes débutant sur le marché du travail. Or ce service public essentiel doit être pleinement au service de la jeunesse : les inspecteurs concentreront leur mission sur le passage du permis B, permettant l’accès à cet examen à un plus grand nombre.

Une réforme qui gomme les inégalités territoriales

Toujours dans le but d’une plus grande justice sociale, cette réforme permettra de corriger les inégalités territoriales constatées dans les délais du passage du permis. C’est entre autres par la réduction du temps de l’examen du permis de conduire et par la possibilité de passer son permis dès 17 ans et demi que le Gouvernement souhaite simplifier la vie quotidienne des Français-e-s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *