Pendant l’été, les soldes du droit du travail continuent

Certains m’interrogent sur le travail du parlement en se mois de juillet. Comme il n’y a plus de questions au gouvernement… On pourrait croire le parlement est en vacances.

Nous sommes toujours en session, de jour, de nuit et l’opposition s’est battue pied à pied contre la destruction du droit du travail. Au delà de la totale remise en cause des 35 heures (qui hypocritement restent dans le texte de la durée légale), c’est tout le code du travail et le respect des syndicats qui sont remis en cause… Les négociations entreprise par entreprise, les accords de branche, l’augmentation des journées forfait pour les cadres, la suppression des jours fériés, tous ces acquis sociaux disparaissent… quand passe le tour de France, et qu’est accueillie Madame Bétancourt.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *