Pêcheur de voix

La situation des pêcheurs français est difficile : épuisement de la ressource et dangerosité du métier. Elle mérite toute l’attention du Gouvernement. Mais la façon dont Nicolas Sarkozy aborde la question me paraît doublement dangereuse.

D’une part, quelques semaines après avoir adopté les mesures du grenelle de l’environnement, voici que le Président déclare qu’il fera tout pour remettre en cause les quotas de pêche (seule méthode pour garantir la ressource halieutique à l’avenir). D’autre part, ces propositions très franco-françaises laissent présager une présidence française de l’UE qui privilégiera la préoccupation nationale lorsqu’elle sera effective : ceci inquiète déjà mes collègues européens.

Est-ce vraiment là une vision d’homme d’état ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *