N10 et N147/149 : personne ne veut plus attendre

L’impatience laisse la place aux réactions plus vives. Dans la circonscription, plusieurs chantiers d’aménagements routiers sont attendus. 2013 devra permettre un progrès significatif.

 

Au Sud de Poitiers, sur la Nationale 10, le carrefour entre Iteuil et Marçay figure au premier rang des revendications de longue date. Depuis de très nombreuses années, personne ne saurait d’ailleurs contester la dangerosité de cette traversée.
L’itinéraire est celui de nombreux habitants d’Iteuil, de Marçay, du bus scolaire par exemple, mais aussi de Ligugéens, etc.

Des premières études avaient été engagées, une déclaration d’utilité publique est devenue caduque faute d’avancée sur le dossier. Pendant ce temps, les parcelles avoisinantes restent gelées et le statu quo ne semble pouvoir être bousculé que par un probable futur accident dramatique à cette intersection. Très probablement, celle-ci devra être effacée pour que le trajet soit contourné par un autre accès à la route nationale.
Juste au nord, les habitants de Ruffigny subissent les nuisances sonores importantes de la N10 et il est temps pour eux aussi que soit honorée la promesse (datant de la réalisation de la Nationale) de protections pour améliorer leur quotidien. Difficile alors d’imaginer un nouveau flux de véhicules devant ce village. Il sera donc pertinent d’envisager une déviation par le carrefour de la zone de l’Anjounière juste au Sud. Cette entrée dans une zone économique de Vivonne mérite elle aussi d’être sécurisée, c’est l’occasion.

Les plans sont probablement prêts dans les tiroirs des services de l’Etat, il faut maintenant que les études avancent, c’est normalement au programme avant 2014. Le message une nouvelle fois martelé en ce début d’année (après une mobilisation des élus locaux il y a quelques semaines sur le carrefour) semble porter ses fruits : une réunion de travail est programmée en préfecture à la fin du mois.

Comme à Iteuil/Marçay, des urgences à Vouillé et Mignaloux-Beauvoir

L’autre point chaud du réseau routier sur le territoire, ce sont évidemment les nationales 147 et 149, elles aussi fortement accidentogènes. Partisane d’un axe Nantes-Limoges en deux fois deux voies (comme le défend l’Association pour la Route Centre Europe Atlantique), et après que le projet d’autoroute ait été abandonné, Catherine Coutelle plaide pour des programmations budgétaires prochaines sur le tronçon dans le département.

La partie deux-sévrienne a bien davantage progressé. En Vienne, le PDMI (Plan de Développement et de Modernisation des Itinéraires) 2009-2014 n’a permis que le contournement de Fleuré et de Lhommaizé. Celui de Vouillé est pourtant indispensable, tout comme celui de Mignaloux. Ces routes surchargées ont déjà fait de très nombreuses victimes.
Du côté de Mignaloux-Beauvoir, pour la sécurité des riverains, le désengorgement de l’entrée de la capitale régionale et de l’accès au CHU, Michel Touchard, Conseiller Général du canton, vient d’écrire à Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, en charge de ces investissements. Les premières études datent d’il y a 40 ans, les arrêtés fixant les itinéraires ont été pris en 2004. Là encore, il y a urgence. Catherine Coutelle a immédiatement soutenu auprès du gouvernement la demande d’une inscription au prochain PDMI et pour cela, la finalisation immédiate des études. Une enveloppe budgétaire avait même été retenue pour cet exercice financier en vue d’un aménagement du rond-point entre Poitiers et Mignaloux. La députée sera vigilante à ce que les engagements soient tenus dans les meilleurs délais.

Ces travaux seraient autant de fonds publics investis dans l’activité économique et l’emploi : c’est loin d’être un détail.

1 commentaire

  1. Bonjour Catherine,
    Enfin, cela pourrait bouger ??
    Si les déviations sont utiles elles ne doivent pas à elles seules avaler les maigres crédits disponibles.
    Pour ma part , je considère que celle de Vouillé n’est pas une priorité : avec quelques millions d’euros ( nous sommes en rase campagne ) il me parait plus souhaitable de doubler en 2×2 voies le tronçon de 6 kilomètres entre la sortie sud de Vouillé et le rond point de Moulinet pour sécuriser ce secteur très accidentogène car il cumule le trafic de transit de la 149 avec le trafic local Latillé- Chiré – Vouillé et au delà
    Meilleurs voeux
    Gilles

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *