MERCI !

Je souhaite remercier chaleureusement tous ceux qui ont permis la soirée trés réussie en soutien à nos candidatures sur les circonscriptions 1 et 2, ce jeudi 7 juin.
Au delà, et puisque dans quelques heures, il nous faudra respecter le code électoral qui nous impose le silence sur ce blog à compter de ce soir minuit, je souhaite remercier tous les militantes et les militants qui depuis plusieurs mois, dans les conditions d’une campagne électorale rapide et intense, ont porté avec moi les couleurs, les valeurs, les projets que nous avons souhaité défendre.
Dans les heures qui viennent, nous n’avons plus qu’une mission : faire en sorte que la participation soit proche des records de la présidentielle, que l’intérêt pour la politique demeure, que des choix clairs soient exprimés par les habitants de cette circonscription.
J’ai confiance dans le vote des électeurs. Notre message a été entendu. La question posée ce dimanche est désormais claire pour tous. Et je fais le pari que vous choisirez le changement.
Alors, bon vote ! Profitez de la fête de quartier des 3 cités, de la fête de la laine à Nouaillé, de la brocante demain à Ayron…. et votez ! Notre circonscription doit bouger !

 

Meeting du 7 juin

Merci aussi à Karine, salariée du centre d’appels de SFR, venue exposer la situation de l’entreprise et de ceux qui y travaillent. Notre mobilisation sera aussi énergique que possible. Ce qui est en cours dans cette société n’est pas acceptable. J’y reviendrai la semaine prochaine

Merci à Alain et Jean-Michel d’avoir été à mes côtés ce soir là. Nos circonscriptions sont gagnables. Elles seront gagnées.

 

Hier soir dernière réunion publique aux 3 cités. Encore plusieurs dizaines de personnes lors de ces rencontres. Merci d’être venus débattre, enrichir notre projet, me dire ce qui vous préoccupe !

11 commentaires

  1. Vous brandissez mai 68, mais les choses ont évolué depuis !
    Je suis désolé mais si on veut que notre pays crée davantage de richesses, c’est-à-dire avoir davantage de croissance et ainsi réduire la chômage, cela passe par un surcroît de travail. Regardez en Grande-Bratagne, en Allemagne, en Espagne, le temps de travail ce n’est pas les 35 heures ! Vous parlez de salaires : j’en conviens qu’ils sont trop bas, mais à votre avis pourquoi ? Ne serait-ce pas les 35 heures, par hasard ? En effet, on a demandé (ou plutôt forcé) aux Français de ne faire que 35 heures et dans le même temps le coût de la vie a augmenté. Résultat : les entrepreneurs n’ont pas augmentés les salaires du fait que les salariés travaillent moins et cela au dépens de leur pouvoir d’achat. De plus, on ne peut pas dire que la politique du partage du temps de travai ait favorisé la baisse du chômage. Aussi, elle a rendu la France moins attractive économiquement, d’où certainement la baisse de croissance observée à partir de 2001. Et pour finir, la mise en place des lois Aubry coûte 17 milliards d’euros annuellement. Bref, les 35 heures ou comment s’endetter pour avoir moins de croissance ! Je crois que les gens qui votent à gauche ne peuvent s’en prendre qu’au Parti Socialiste !

    Répondre
  2. Et Oui Jacques,,, Les 35H, le Brevet Français qui a couté cher et qui ne s’exportera jamais! Quel placement financier Amis Socialistes!!!!!

    Répondre
  3. Jacques, Julien,

    Je connais bien le milieu de la santé, je l’ai bien connu sous la droite ces 5 dernières années.

    C’est toujours la même galère. Vous, vous prônez un disours de rigueur concernant les dépenses de santé, d’acord.

    Quant un patient est dans la merde, nous ne laissons pas tomber, quand il faut l’opérer, c’est de même, lui faire son pansement idem, etc…

    Messieurs, à l’aide de votre dicours et de vos moyens, imaginez bien que d’ici quelques mois que quand votre maman vous dira "ils m’ont laissé dans le pipi tout l’après-midi", elle aura raison. Pour le moment on fait, sans les moyens. Mais tout cela s’arêtera très vite.

    Aux urgences par exemple, pensez à emmener un livre.

    A bientôt.

    Benoît

    Répondre
  4. Tant que les 35 heures n’avaient pas été retouchées par Fillon en 2002, le chômage baissait et la croissance montait. Revoyez vos chiffres.

    En outre, cette mesure avait dopé less investissements dans le secteur des loisirs, ce qui avait stimulé l’activité économique créatrice d’emplois.

    La croissance suppose de la consommation, et la consommation suppose deux choses : du pouvoir d’achat mais aussi du temps pour consommer.

    Les 35 heures sous Aubry n’ont pas porté de préjudice au pouvoir d’achat : les salaires sont restés les mêmes pour les salariés, ils n’ont pas baissé, contrairement à ce que la droite a prétendu. Les employeurs ne payaient pas plus cher pour moins d’heures car ils ont bénéficié d’exhonérations à hauteur du coût des nouvelles embauches. Et l’Etat n’en était pas ruiné car même si ça lui faisait des recettes en moins, il avait moins de chômeurs à indemniser, et profitait de la relance de la croissance.
    Certes, certains employeurs auraient préféré des exonérations sans avoir à embaucher, mais on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

    A cette époque, 2 millions d’emplois avaient été créés, et on sait qu’aujourd’hui il y en a au moins 500000 qui doivent leur existance à cette mesure.
    Attaquer les 35 heures serait avoir 500000 chômeurs de plus. Est-ce celà que nous voulons ? Non !

    C’est bien parceque les 35 heures sont à la base une bonne idée qu’elles n’ont pas été suprimées.

    Elles sont juste été revues en 2002 par Fillon qui a supprimé les exhonérations consenties aux employeurs, sans réelle contrepartie, ce qui a augmenté les coûts de production de ces derniers de 24 % en moyenne. (source : CGPME de Poitou-Charentes).
    Depuis cette dernière réforme, le système marche beaucoup moins bien, il faut donc revenir aux lois Aubry.

    Mais c’était ce que la droite voulait : faire mal fonctionner les 35 heures pour pouvoir les brandir comme un épouvantail "anti-gauche" à chaque élection, tout en faisant semblant d’ignorer les tribunes publiées dans le Monde par Martine Aubry qui avait démontré par A+B que sa réforme tenait la route et portait ses résultats (tribunes datant notamment de fin 2002).

    Si les autres Etats ne craignaient pas du coup qu’on fasse de cette réforme un épouvantail à leur encontre, malgré ses bons résultats, cette mesure aurait déjà été adoptée chez nos voisins !

    Pour finir, sans baisse de salaire les 35 heures n’ont pas mis à mal le pouvoir d’achat.
    Le pouvoir d’achat a baissé à cause de :
    * La conversion des prix en euros, mal surveillée après quelques années.
    * La supression de la TIPP flottante par la droite, ce qui a fait exploser le budget "essence" des ménages, surtout de ceux qui doivent utiliser leur voiture pour travailler.
    * Les dérembousements des médicaments de plus en plus nombreux sous Raffarin.
    * La décentralisation de Raffarin qui a donné des compétences obligatoires aux collectivités territoriales sans leur transmettre les fonds correspondants, ce qui a obligé les collectivités territoriales à augmenter les impôts locaux alors qu’elles s’en seraient bien passées. (même des collectivités de droite s’en plaignent !).

    Répondre
  5. Vous vous méprennez : bien entendu que les salaires n’ont pas baissé avec l’application des lois Aubry. Par contre, il n’ont pas augmenté ! Et c’est là tout le problème car dans le même temps, les prix ont augmenté ! C’est à ce niveau que l’on perçoit les limites des 35 heures. Par ailleurs, si les 35 heures avaient si bien fonctionné, pourquoi les socialistes n’en s’en seraient-ils pas vantés ? C’est tout de même un comble que Mme Aubry ne défende pas plus vigoureusement les 35 heures sur la place publique !
    Enfin, avec vous, Rémi, M. Raffarin a bon dos ! "Le pouvoir d’achat a baissé à cause des dérembousements des médicaments de plus en plus nombreux sous Raffarin." dites-vous. Mais à votre avis pourquoi dérembourse-t-on ? D’abord pour responsabiliser les gens. C’est bien normal. Et ensuite, pour faire quelques économies dans un océan de de déficit de l’assurance maladie.

    Répondre
  6. Je vous souhaite de vous trouver en face de quelqu’un qui vous accablera de votre responsabilité lorsque vous serez malade.

    Sinon, Martine Aubry a bien défendu sa réforme. Notament lorsque Fillon est revenu dessus. Mais qu’y peut t’elle si personne ne répondait à ses tribunes et arguments publiés dans la presse ?

    C’était tellement plus simple pour la droite de les ignorer, et de taper sur la réforme à coup de slogans et non pas d’arguments.

    Ensuite, vous vous plaignez d’une non augmentation des salaires ? Mais le PS aussi ! C’est pourquoi Ségolène Royal précognisait une augmentation générale des salaires, et non pas seulement du SMIC.

    Répondre
  7. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a des abus dans la consommation de médicaments. De plus, nos comptes de l’assurance maladie sont dans le rouge depuis plusieurs années. A moins qu’on taxe les profits…comme préconiserait Mme Royal !
    S’agissant des 35 heures, MM. Blair, Schröder et Zapattero ne se sont pas empressés d’appliquer cette bonne mesure !

    Répondre
  8. Sanctionnons donc ceux qui abusent des médicaments, et non pas ceux qui en ont une consommation tout à fait normale au vu de leur état de santé.
    Un système de franchise va même en premier lieu pénalier ceux qui n’abusent pas. Ce seront les premiers coûts engendrés par les soins qui ne seront plus remboursés, et non pas les abus !

    Pour les 35 heures j’ai déja expliqué que ces gouvernements craignent qu’on les accuse aussi de tous les maux de la Terre, comme celà a été fait en France, et ce même si les économistes les plus renommés ont constaté la logique et les bienfaits des lois Aubry, tout comme l’effet "casseur de dynamique" que leur a apporté la réforme Fillon de fin 2002.

    Répondre
  9. Au risque de répéter ce qui vient d’être dit : merci pour cette très belle soirée à CAP Sud. Ségolène Royal a apporté un élan et une plus grande ampleur à cette rencontre, mais l’essentiel de la soirée est dû à tous ceux qui se sont exprimés après son départ, et à tous ceux qui travaillent très dur dans l’ombre depuis des mois, alors merci à eux aussi… La politique ce n’est pas que des grandes phrases ce sont aussi des moments comme celui d’hier soir… Vivement dimanche soir…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *