Lutte contre le SIDA : La France doit tenir ses engagements !


Comme prévu, à la veille de la Journée Mondiale de lutte contre la SIDA, j’ai souhaité interroger cet après-midi le Premier Ministre sur l’engagement de la France pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement et auprès du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Une large majorité de Français souhaite que notre pays soit exemplaire dans cette aide, quitte à payer davantage de taxes pour permettre un effort supplémentaire !

Ci-dessous, le texte de mon intervention et la vidéo.


Merci monsieur le Président.
Ma question s’adresse au Premier Ministre.

Monsieur le Premier Ministre,

Pendant mon intervention, 7 personnes malades du sida vont décéder.
Demain, c’est la journée mondiale de lutte contre ce fléau.

Selon le dernier rapport d’ONUSIDA, cette lutte a connu de réels progrès. L’aide internationale a permis un meilleur accès au traitement.
Et pourtant, l’épidémie continue de progresser…

Les objectifs du millénaire en faveur du développement (OMD) prévoient l’accès universel à la prévention, au traitement, et aux soins, à l’horizon 2015.
Aujourd’hui, le verre est à moitié vide ou à moitié plein.
50% des patients ont accès aux traitements dans le monde, mais 7 millions sont toujours en attente.

Pour éradiquer cette pandémie, les pays donateurs doivent tenir leurs engagements.

En septembre 2010, Nicolas Sarkozy, au Sommet de l’ONU, a annoncé que la France augmenterait de 20% sa contribution à la lutte contre le sida.

2/3 des Français considèrent que nous devons venir en aide aux pays en développement, en particulier contre les maladies. Selon le CREDOC, ils souhaitent que la France soit exemplaire face au SIDA.

Mais en 2011, le compte n’y est pas !

Les caisses du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme sont vides.
Une décision historique a été prise la semaine dernière : l’arrêt de nouveaux projets. Ce qui va laisser des millions de personnes dans l’attente.

Les malades, parmi lesquelles des femmes de plus en plus nombreuses, courent le danger de payer de leur vie le prix de la crise financière mondiale.

En France même, 19 personnes découvrent leur séropositivité chaque jour, et 50 000 personnes seraient atteintes sans le savoir. Votre politique rend l’accès à la santé toujours plus difficile, surtout pour les plus fragiles.

Alors, Monsieur le Premier Ministre, deux questions :

– Est-ce que le plan national 2010-2014 de lutte contre le sida va résister à la crise et disposer des moyens attendus ?

– Est-ce que la France va honorer ses engagements internationaux vis à vis des objectifs du millénaire et du Fonds Mondial ?


Catherine Coutelle – Question au gouvernement -… par ccoutelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *