Université de Poitiers : une rentrée sous le signe de l’égalité

Présente à la quasi-totalité des rentrées solennelles de l’Université de Poitiers depuis 10 ans, Catherine Coutelle était une nouvelle fois au rendez-vous de cette cérémonie importante pour Poitiers et sa région. Un temps fort réservé cette année à la place des femmes dans la société, ce qui n’a pas manqué d’intéresser la Présidente de la Délégation aux Droits des Femmes.

Yves Jean, élu au cours de l’année 2012 Président de l’Université de Poitiers, animateur de cette manifestation, a rappelé quelques-unes des réalisations de son équipe et de la communauté universitaire (Université Populaire, Epicerie sociale, etc). Il a également souligné le défi auquel les universités étaient soumises pour garantir leurs missions dans un contexte de forte tension des finances publiques.

Jacques Moret, Recteur de l’Académie, a souhaité consacrer son discours à la place des filles et des femmes dans l’éducation. Un propos nourri et édifiant sur la résistance de la société à l’égalité.

Enfin, Michelle Perrot, historienne reconnue, spécialiste des ouvriers et mouvements sociaux mais aussi des femmes et des combats pour l’égalité, a délivré une conférence passionnante sur l’histoire des femmes. Elle rappelait notamment que si la place des femmes dans l’Histoire (au sens des faits) date des origines de l’humanité (dès les peintures rupestres, on trouve la manifestation des deux genres), elle est quasiment absente de toute l’histoire (au sens de récit scientifique).
En France, il faut attendre les années 1970s pour voir apparaître les premiers travaux (1965 dans quelques pays voisins dont l’Angleterre). C’est à cette même époque, à l’issue du mouvement de Mai 1968, que naît le MLF : Mouvement de Libération des Femmes. Dès lors, le silence laisse place à un foisonnement de recherches et d’écrits, sur lesquels Michelle Perrot est revenue longuement.

> La rentrée solennelle et la conférence sont à retrouver sur UPTV : uptv.univ-poitiers.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *