Loi prostitution : un an après l’adoption, point d’étape

Jeudi 6 avril, Catherine Coutelle, co-auteure de la loi relative au renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel et à l’accompagnement des personnes prostituées, faisait à Poitiers un point d’étape sur l’application de la loi, un an jour pour jour après son adoption définitive par l’Assemblée nationale.

Circulaire du Garde des Sceaux diffusée quelques jours après la promulgation de la loi, quatre décrets d’application pris alors que 30% des lois n’en ont toujours pas, deux arrêtés ministériels publiés, plus de 800 clients verbalisés et plus aucune personne prostituée victime du délit de racolage, premier stage de sensibilisation de client effectué… « Nous aurions pu sans doute espérer que les choses aillent encore plus vite, mais tout juste un an après la promulgation, le dispositif se déploie, pas à pas mais résolument. La France rend effective sa position abolitionniste » souligne la députée. Qui salue dans la Vienne l’installation la semaine prochaine de la deuxième « commission départementale parcours de sortie » de France.

> Plus d’infos sur la loi et ce qui s’est passé en un an

> Voir ou revoir l’interview de Catherine Coutelle  lundi 3 avril sur France 3 Poitou-Charentes

1 commentaire

  1. On devrait priver de revenus pendant un an ceux qui fanfaronnent sur les effets bénéfiques de la loi d’avril 2016.
    Le volet social est une vaste fumisterie. Lire la revue critique du chapitre social :
    http://lmsi.net/Le-Parcours-de-sortie-de-la

    Les prostituées défilent aujourd’hui pour manifester leur détresse et sur les conséquences de la loi qui était censée les protéger…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *