Les réunions publiques se poursuivent…

Un peu plus de 50 personnes ce soir pour la réunion publique sur le quartier de la Gibauderie.

Puis en fin de soirée, j’étais à Nieuil. Nous avons beaucoup parlé de la carte scolaire et des fortes inquiétudes que sa disparition entraîne tant en terme de principe (mixité sociale) que des conséquences : déséquilibre entre les choix, régulation des besoins en locaux, transports scolaires, etc. Je crois, Ségolène Royal l’avait exprimé, qu’il faut savoir adapter cette carte scolaire mais je suis fermement opposée à la disparition programmée annoncée par le gouvernement. C’est inacceptable et dangereux. Je sais aussi que la gestion pictavienne de cette carte scolaire pour les écoles a fait ses preuves.
Au menu des discussions ce soir également, comme de nombreux autres soirs : les déplacements quotidiens (TER) et les centres bourgs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *