Les retraites au Sénat…

Après son adoption par l’Assemblée nationale, le projet de réforme des retraites est examiné par le Sénat. Les sénateurs de l’opposition ont déposé près de 1200 amendements.
Le gouvernement a présenté deux amendements pour que les parents aux carrières interrompues et ceux d’enfants handicapés continuent d’avoir une retraite sans décote à 65 ans (au lieu de 67). Mais nous ne sommes pas dupes de l’instrumentalisation de la question des discriminations à l’endroit des femmes pour fissurer l’opposition à ce projet de loi.
C’est bien le signe d’un pouvoir fébrile face à une journée de grèves et de manifestations.
Cette « concession » bien qu’allant dans le bon sens, ne change absolument pas le visage de cette contre-réforme concernant les femmes. Elle ne touchera qu’un public restreint alors que les inégalités discriminant les femmes à la retraite sont massives.
Lundi 11 octobre, les deux mesures phares du texte (report des âges-bornes à 62 et 67 ans) ont été adoptées. Le gouvernement, espérant à tort un essoufflement de la grogne sociale, a en effet décidé de se « débarrasser » de ces mesures avant toutes les autres.
La ténacité de nos Sénateurs socialistes et de leurs collègues de l’opposition a payé puisque le vote du texte, qui devait intervenir mercredi 20 octobre, est repoussé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *