L’Assemblée nationale accueille le premier Congrès international abolitionniste

« Prostitution et traite des êtres humains dans le monde : une exploitation des plus vulnérables » : le premier Congrès international abolitionniste était organisé mercredi 12 novembre à l’Assemblée Nationale. Un événement lors duquel est intervenue en ouverture Catherine Coutelle, présidente de la Délégation aux droits des femmes et co-auteure avec Maud Olivier, députée de l’Essonne, de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel, actuellement en attente d’être examinée au Sénat.

conference_abolition_643

A l’invitation de la Coalition pour l’Abolition de la Prostitution (CAP international), du Mouvement du Nid et de la Fondation Scelles, le congrès rassemblait des associations, des parlementaires, des représentants de syndicats, et surtout des « survivantes » de la prostitution du monde entier, venues témoigner de leurs mobilisations respectives pour l’adoption de législations permettant notamment la mise en place de parcours de sortie de la prostitution, la lutte contre toutes les formes de proxénétismes, la fin de la répression des personnes prostituées, et l’interdiction de l’achat de tout acte sexuel.

Découvrir le programme du Congrès
Lire l’intervention de Catherine Coutelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *