La rentrée sera sociale 

Confronté à une grave perte de confiance, le Président de la République cherche un sursaut dans l’opinion en ravivant la peur de l’autre, de l’étranger, comme aux pires périodes de notre histoire. Il désigne des coupables : les immigrés et les Roms.

Les français ne sont pas dupes des intentions électoralistes du président et, à l’étranger, la « patrie des droits de l’homme » est regardée avec incompréhension. La sécurité est un droit pour tous, elle ne tolère aucun excès, aucun amalgame. Elle doit allier fermeté, prévention et travail de proximité et surtout lutte contre les inégalités.

Après avoir méthodiquement sapé les systèmes de solidarité (santé, éducation, retraites, etc.), Nicolas Sarkozy s’attaque aussi à l’esprit de solidarité qui doit lier la société pour que chacun y trouve sa place. En attisant les peurs, il libère les discours haineux et le rejet de l’autre, des différences.
C’est « inacceptable », ce n’est pas notre projet de société.

Cette instrumentalisation sécuritaire ne saurait masquer les enjeux de la vraie rentrée politique : les retraites, l’emploi, l’éducation, les déficits publics.

Le Parlement commencera ses travaux par le débat sur la réforme des retraites qui arrive à l’Assemblée dès le 7 septembre. Le gouvernement veut en finir le plus vite possible, sans prendre en compte la réalité sociale et les inégalités criantes.
Déjà la préparation en a été bâclée, et les choix de financement retenus sont profondément injustes.

Cet automne, on parle de rigueur, mais cet été a vu se dévoiler toutes les affaires, où la proximité voire la complicité des plus riches et de ce pouvoir, sont flagrantes ; un simple remaniement ministériel ne suffira pas à rétablir la confiance.

Si la rentrée parlementaire s’annonce chargée, les français ont aussi l’intention de se faire entendre directement : les 2 manifestations, début septembre, témoigneront de leur forte inquiétude mais aussi de leur détermination pour défendre les libertés et les droits sociaux.

Catherine Coutelle ne pourra participer cette année à l’Université d’Eté du Parti Socialiste à La Rochelle. Membre du groupe interparlementaire France Canada, elle sera en déplacement à Calgary et Edmonton du 28 août au 5 septembre 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *