La droite veut laisser aux femmes le temps… d’attendre

L’examen de la réforme des scrutins locaux a donné l’occasion aux sénateurs de droite de s’illustrer une nouvelle fois par leurs propos misogynes.

Irrespectueux envers leurs collègues femmes, sourds à l’exigence de parité, arc-boutés sur leurs archaïsmes, ces parlementaires de l’opposition ne se montrent pas à la hauteur de leur fonction.

En demandant de « laisser aux femmes le temps de faire leurs preuves », ils traduisent tout leur mépris envers les Françaises, ils se démasquent et donnent à comprendre les freins persistants à un égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités dans toutes les sphères de décision.

L’UMP ne saurait prétendre le contraire après la désignation à sa tête d’une présidence 100% masculine (7 hommes président et vice-présidents).

Catherine Coutelle, Présidente de la Délégation aux droits des femmes, invite ses collègues députés à faire preuve, lors de l’examen du texte à l’Assemblée, de plus de retenue et de conviction pour la parité. Le Parlement devra adopter les mesures de progrès : non-cumul des mandats, parité, rénovation des institutions et de la vie politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *