L’Europe a 50 ans, vive l’Europe !

Le Traité de Rome, signé le 24 mars 1957 donnait naissance à ce qui deviendrait notre Union Européenne. L’Europe est pour moi l’échelle pertinente d’action politique pour beaucoup des problèmes qui nous semblent être des affaires internes. L’Europe doit aussi être un acteur majeur de la scène internationale pour un défendre un véritable modèle de société.
J’aimerais que l’Europe soit dans le coeur de tous nos concitoyens comme elle l’est pour moi. Je souhaite que le 9 mai devienne une véritable fête importante.
Aujourd’hui, pour les 50 ans de l’Europe, je participais à un moment de fête pour l’occasion, avec l’association Sauvons l’Europe, la députée européenne Bernadette Vergnaud et d’autres élus, amis mais aussi simples habitants de Poitiers venus partager ce moment.

Voici le texte que j’ai adressé à l’association Sauvons l’Europe qui m’avait sollicitée.

L’Europe est notre avenir.

L’Europe doit rester au coeur du débat politique et ne pas être évacué frileusement. Nous avons besoin d’une Europe forte, face au défi permanent de la mondialisation. Nous ne devons pas requérir moins d’Europe mais affirmer le besoin d’une Europe différente.
L’Europe depuis deux ans stagne, c’est à dire que face à l’échelle du monde, elle recule. Il faut tout faire pour qu’elle se consolide et reprenne l’initiative dans le domaine de la diplomatie, de la politique sociale, de la recherche, de la sécurité collective. Face à l’agressivité permanente des USA et les volontés de conquêtes de marchés à n’importe quel prix, de la Chine et autres pays émergents, seuls le poids et la volonté de l’Europe sont en mesure de maintenir un équilibre mondial. Allons jusqu’à dire que la paix mondiale et le développement ont besoin de l’Europe.
Ne voyons pas le côté caricatural d’une Europe fonctionnaire et qui coûte cher (moins de fonctionnaires que la ville de Paris et un coût de 25 € par an et par citoyen). Devant la peur d’assister au démantèlement des services publics, on a vu que les euro députés pouvaient être assez nombreux à se battre et faire reculer les Ultras Libéraux).

Il faudra de toute façon résoudre la crise institutionnelle en 2008 quand la France exercera la présidence. On ne peut gouverner à 27 avec des textes faits pour 12 pays membres. On doit pouvoir prendre des décisions en respectant la démocratie.
De nouveau proposer, au plus tôt, un texte rassemblant la partie I sur les objectifs et le fonctionnement des institutions et, la partie II sur la Charte des Droits Fondamentaux en enrichissant le texte par des propositions sur les politiques sociales. Le texte de la partie III, celui des politiques européennes devrait faire l’objet d’un grand débat politique au moment des élections européennes de 2009.

Que peut on faire à l’échelon d’une circonscription dès 2007 et pour préparer la présidence française?
Élue députée, je proposerai de conduire avec Bernadette VERGNAUD, députée Européenne, d’engager, des débats avec tous ceux qui le souhaiteraient sur des thèmes de la politique européenne en lien avec le territoire : l’avenir de la recherche, la politique de l’environnement, de l’énergie, la réforme de la PAC, l’égalité hommes/femmes, sont autant de projets qui méritent que l’on se batte pour faire en sorte que l’Europe ne soit pas un objet de peur, mais d’espoir.

6 commentaires

  1. Merci madame Coutelle de vous préocuper d’un sujet aussi important que l’Europe.On aimerait que les candidats de tout bord aux présidentielles parlent de notre avenir commun plutôt que de promettre à chaque catégorie de citoyen de règler leur situation personnelle.

    Répondre
  2. cette voie de l’Europe est difficile mais c’est probalement la seule qui peux offrir un espace commun, fondé sur la culture et des principes et pas sur une "identitée frileuse".
    merci de votre courage de mettre en avant ce theme si souvent décrié et de le relié de maniere positive à notre quotidien.

    Répondre
  3. Oui à une Europe de justice sociale.
    Je vois une réponse où il est dit que l’Europe n’était pas là pour régler les situations personnelles .Bien sur et évidemment ,mais dites seulement à une personne qui touche un bas ou très bas salaire de faire encore des sacrifices. Il est toujours aisé quand on a les moyens financiers d’avoir de beaux concepts quand on sait que le sacrifice ne sera pas trop grand et supportable .
    On nous parle beaucoup de l’Europe seulement que dans l’intérêt des entreprises.Le mot entreprise qui d’ailleurs pour beaucoup a perdu de son sens réel .Car à mes yeux l’entreprise est un lieu d’innovations ,de créations,de savoirs et de relations humaines et non d’enjeux financiers au détriment de l’homme .Le MEDEF l’a d’ailleurs fort bien compris en voulant voler l’Europe de nos rêves c’est à dire celle de l’homme et de son bonheur . La question est : la construction de l’Europe ne laisse-t-elle pas beaucoup de ses enfants sur le bas côté de la route pour des valeurs surtout financières?L’Europe humaine et généreuse ne pourra se faire que lorsque le social sera fait pour tous les pays.Quand cette Europe appartiendra aux peuples, là ,seulement nous aurons l’EUROPE IDEALE .

    Répondre
  4. Personne ne semblant en désaccord je poursuis mon idée de l’Europe .
    Quels que soient les opinions sur l’Europe actuelle il faut désormais se tourner vers l’avenir et tout faire pour donner à l’Europe un contenu progressiste.
    MATRISER LA MONNAIE UNIQUE-
    Réguler les mouvements de capitaux,notamment par la taxation .
    -Contrôler de fâçon démocratique la banque de Centrale Européenne qui échappe au pouvoir politique.
    -Mettre en oeuvre une harmonisation fiscale en imposant les profits et les revenus financiers….

    Faire l’EUROPE SOCIALE:

    -Engager une politique de lutte beaucoup plus résolue contre le chômage .Il faut aussi lutter contre l’abus de temps partiels c’est à dire l’abus de bas salaire .
    Faire avancer les droits sociaux:garantie que personne ne soit condamné à vivre au dessous du seuil de pauvreté,protection sociale pour tous,faire en sorte qu’il y ait respect des conventions collectives et du code du travail bien malmenés .
    -développer les services publics et d’intérêt général,les services de proximités .
    – prendre en compte l’écologie pour instaurer un développement durable .

    FAIRE L’EUROPE POLITIQUE

    -Développer toutes les formes possibles de citoyenneté:information,concertation,droità l’initiative …..
    -Renforcer le rôle du parlement Européen.
    -Réformer le processus de révision des traités actuellement aux mains de hauts fonctionnaires NON RESPONSABLES DEVANT LES PEUPLES .

    FAIRE UNE EUROPE SOLIDAIRE:

    -Engager un partenariat solidaire avec les pays du SUD.
    -Assumer une politique de sécurité commune tournée vers la Paix,le respect des droits de l’Hommele co-développement à l’échelle mondiale…
    L’Europe est présente dans notre vie quotidienne.Les organisations associatives,syndicales,politiques,les citoyens,doivent s’informer,agir,se rencontrer, au niveau européen,pour faire face aux tenants du seul marché et du modèle ultra – libéral .

    Répondre
  5. Un nouveau traité est nécessaire,qui donne enfin le pouvoir en Europe aux citoyens. Il nous faut enfin une Europe démocratique et solidaire. Pour cela, les peuples Européens doivent se faire écouter ,respecter et entendre. Il sera inacceptable en effet que la décision du référendum soit détourné par un mini traité institutionnel à adopter le plus rapidement possible par voie parlementaire.Ce qui est, ni plus ni moins le désir du candidat umpiste Sarkosy.En aucun je ne pourrai admettre un candidat qui désavoue le résultat des urnes c’est à dire d’une très grande majorité de Français.De plus ce serait une attaque contre la démocratie .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *