Journée contre les violences faites aux femmes : faire reculer le système prostitutionnel et les violences qui l’accompagnent

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Catherine Coutelle,

Députée, Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale,

Vice-Présidente de la Commission spéciale « Système prostitutionnel »,

Maud Olivier,

Députée, Rapporteure de la Commission spéciale « Système prostitutionnel »

 

Journée contre les violences faites aux femmes :
faire reculer le système prostitutionnel et les violences qui l’accompagnent

 

Le lundi 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, ouvre une semaine au cours de laquelle sera examinée la proposition de loi Olivier – Coutelle renforçant la lutte contre le système prostitutionnel.

Ce calendrier n’est évidemment pas un hasard.

80 à 85 % des personnes prostituées sont des femmes. 99 % des clients sont des hommes. Ces chiffres disent que la prostitution participe des inégalités femmes – hommes.

Un autre chiffre dit la réalité de la prostitution : c’est une violence mal connue, et la dernière à ne pas être reconnue comme telle par la loi, alors même que 90 % des personnes prostituées sont aujourd’hui des victimes de la traite.

Lutter plus efficacement contre les réseaux mondialisés de traite des êtres humains; renforcer les droits des victimes et leur permettre de sortir de la prostitution; donner à notre société les moyens d’une éducation à la sexualité qui éclaire les jeunes sur le respect mutuel et le désir partagé; faire prendre conscience au client qu’il est le complice d’un véritable esclavage et des réseaux mafieux, en sanctionnant l’achat d’acte sexuel et en créant des stages de sensibilisation : la proposition de loi que nous portons répond à tous les enjeux.

Nous travaillons pour l’intérêt général et en priorité pour les victimes, pour que cette légalisation plus protectrice s’applique prochainement, pour faire reculer toutes les violences.

 

violences_w

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *