J’irai voter « oui » à Versailles

Je voterai la prochaine ratification du Traité Européen de Lisbonne.

En 2005, je me suis engagée pour le oui au référendum et j’assume logiquement ce choix car je crois que la France a besoin d’Europe et l’Europe a besoin de la France. Pendant la campagne législative, j’ai réaffirmé mon engagement devant les électeurs.

Je voterai oui car le traité de Lisbonne sort l’Europe de l’ornière. Il y a des avancées : la présidence Européenne, le renforcement du rôle du Parlement, la désignation du Président de la Commission tenant compte des élections européennes, une référence à la charte des droits fondamentaux.

L’Europe est depuis des décennies au cœur des engagements socialistes. Nos camarades socialistes espagnols, portugais, italiens ont fait également ce choix de remettre l’Europe en marche. Il faut que conflits et déchirures internes soient dépassés par la cause européenne. Il faut se donner les moyens d’une Europe forte dans la mondialisation.

Ce traité est insuffisant, décevant sans doute. Mais par ces premières avancées, c’est le rendez-vous de l’Europe des libertés et des droits sociaux avec l’Histoire. Il ne faut pas le manquer !

J’entends la demande d’un référendum mais je ne peux me résoudre à ce que nous tombions dans ce piège. N’organisons pas nous même un plebiscite de Nicolas Sarkozy.

Il n’est pas question de faire échouer ce traité, encore moins de ne pas aller à Versailles.

Elue sur des convictions et pour un projet politique, j’irai porter le « Oui » souhaitant que se referme au plus vite ce temps de division et que s’ouvre celui de l’Europe.

19 commentaires

  1. Ce traité est exactement (amendements compris) le meme que celui que nous avons refusé en 2005. Au nom de quel principe démocratique, un traité refusé par le peuple pourrait être imposé par ses "représentants"?
    De plus je trouve insultant de laisser croire que le "non" de gauche au traité constitutionnel ait pu être motivé par un rejet de la politique de M. Chirac. Prenez vous les français pour des imbéciles? Ce traité a été dénoncé (par le peuple de gauche) pour son manque criant de démocratie et son dogmatisme libérale et rien d’autre. En 2005, à Poitiers j’ai vu les gens débattre dans les bars, les bus, au travail, et sur le fond! Pourquoi le nier, le peuple vous ferait-il peur?
    Votre responsabilité est lourde, j’ai honte d’avoir voté pour vous.

    Répondre
  2. Curieuse idée de la démocratie ! 55% de votants ont refusé le traité constitutionnel – parmi lesquels surement des socialistes !- Tous des crétins ? J’ai voté NON parce que j’avais lu ce pavé malsain(contrairement à Mme Royal), mais même si j’avais dit "oui", j’estimerais méprisant et anti-démocratique d’imposer ce traité sans nouvelle consultation. Le PS a perdu toute crédibilité, et mérite sa défaite, hélas ! Amusez-vous bien à la cour du roi Sarko !

    Répondre
  3. Félicitations pour cette prise de position courageuse et indispensable pour l’avancée de l’Europe chère Catherine. Je ne suis pas de votre bord politique mais j’admire cet engagement en faveur de tous les français et de l’Europe de demain.

    Répondre
  4. Etant en accord avec vous sur bien des sujets je ne peux m’associer à celui ci qui va et je vous l’avais déjà dit contre mes convictions .
    Mais que craignez-vous du peuple?
    Mais quel piège craignez vous du référendum ?
    En agissant de la sorte vous ne faites que renforcer la volonté de sARKOSY ?
    Comme il s’asseoit beaucoup sur les principes et la volonté du peuple je ne vois pas où est le plébicite pour sARKOSY en faisant un référendum.
    Votre position n’est pas à mes yeux très claire.
    Par contre je vous félicite pour le travail que vous effectuez sur le terrain .Comme quoi il était temps que vous remplaciez Chamard.

    Répondre
  5. Je vous pose ces questions simples :
    pouvez vous me dire ce qu’ a apporté l’EUROPE aux salariés Français ?
    Ne serait ce pas le capitalisme ULTRALIBERALE qui en tire le plus gros bénéfice ?
    Pourquoi l’Europe s’est il d’abord construit par et pour les financiers ?
    Pourquoi l’Europe sociale est elle l’éternelle oubliée ?
    D’ailleurs comment se fait il que les députés Européens n’ont ils pas les mêmes émoluements suivant la richesse du pays ?
    Pourquoi les salaires au nom de l’Europe seront tirés vers le BAS et NON vers le HAUT ?

    Répondre
  6. Je vous cite "En 2005, je me suis engagée pour le oui au référendum et j’assume logiquement ce choix"
    J’en conclus :
    1. Vous continuez de refuser de vous mettre à l’écoute du peuple qui dans sa majorité a voté NON lors du référendum de 2005
    2. Vous considérez que, dans votre fonction de député, l’avis de vos électeurs n’a plus aucune importance, prouvant par là-même le "fossé démocratique" qui peut exister entre la voie parlementaire et la voie référendaire…

    Je vous cite toujours : "Pendant la campagne législative, j’ai réaffirmé mon engagement devant les électeurs."
    Etes vous assez naïve (ou…) pour imaginer qu’en vous donnant leurs voix, vos électeurs ont approuvé l’intégralité de votre programme ?

    Je vous cite encore : "[…]ce choix de remettre l’Europe en marche"
    Vous auriez pu aussi mettre aller de l’avant, aller vers l’avenir…
    Cela ne change rien à la question que vous, comme beaucoup d’autres élus et responsables politiques éludent systématiquement : pour aller où et pour le profit de qui ?
    Face à cet argument simpliste, je pense que vous ne m’en voudrez pas si j’évite de suivre vos conseils en matière de sécurité routière, puisque les murs peuvent s’avérer particulièrement meurtriers >:->

    Je continue de vous citer : "c’est le rendez-vous de l’Europe[…]Il ne faut pas le manquer !"
    Effectivement, si c’est une obligation, des mesures anti-démocratiques s’imposent. D’ailleurs, c’est ainsi que l’Europe se construit depuis des décennies. L’attitude de Tony Blair en 2005 lors du référendum en est un exemple frappant. Ne nous étonnons pas après de la défiance que *cette* Europe rencontre dans la population et du fait que le sentiment européen soit un concept mort-né.

    En bref, en tant qu’électeur, je déduis de votre discours qu’un référendum ne peut être organisé qu’à la condition expresse que le peuple soit déjà en accord avec ses gouvernants.
    Drôle d’idée de la démocratie…
    Je prendre bonne note de votre choix personnel mais je vous prierai d’être assez aimable pour ne pas nous infliger votre étonnement si le taux d’abstention aux prochaines élections européennes atteint un nouveau sommet. Vous en porterez en partie la responsabilité.

    Répondre
  7. "Seul ce que le peuple a fait, seul le peuple peut le défaire". J’ai voté NON en 2005 comme 55% de mes concitoyens. J’ai voté pour vous en 2007 et en 2008 vous iriez voté OUI sans aucune culpabilité démocratique? Il vous suffit de voter contre la proposition de Sarkozy et alors le peuple pourra trancher par un référendum. Dans ce cas, vous pourrez re-voter OUI mais vous seriez une citoyenne égale à un citoyen pour qui la démocratie est primordiale.

    Répondre
  8. Je suis de Gauche et traditionnellement lors du deuxième tour des élections mon vote va au candidat de gauche qui se maintient (en général un socialiste, en l’occurence, vous puisque vous avez eu ma voix). Je peux vous affirmer que c’est fini. Plus jamais un socialiste n’aura ma voix !
    Vous parlez d’un plébiscite de SARKOZY alors que 70% des citoyens ont voté au premier tour des présidentielles pour des candidats qui s’étaient engagés pour un nouveau référendum !
    C’est quoi une Europe forte dans la Mondialisation ? De quelles libertés faites vous allusions (ou illusions) ; celle des capitaux ? J’ai parcouru le nouveau traité comme l’ancien, sans rien voir des droits
    sociaux dont vous parlez !
    Ce qui nous divise c’est la lutte qui s’impose face à cette fuite en avant vers un monde capiatliste ultra libéral. Vous y avez renoncée (ainsi que votre appareil) et de ce fait vous ne portez plus aucune légitimité à représenter le peuple !

    Répondre
  9. Le point de vue de Mme Coutelle est cohérent avec ses autres choix:
    Sur les OGM, sur le nucléaire, sur l’ Europe, elle se rallie à son leader favori : Nicolas Sarkozy.
    Au PS un nouveau courant est né depuis mai 2007 : le courant UMP.

    Répondre
  10. La Constitution française doit être révisée par le congrès réuni à Versailles le 4 février prochain avant la ratification du traité européen. Il y a donc 2 phases distinctes. La 1e est une occasion rêvée, indépendamment de l’opinion que chaque parlementaire peut avoir sur le nouveau texte européen, de montrer que le PS est dans l’opposition à la politique menée par Sarkozy, en est même le noyau principal comme il le prétend parfois, tout en montrant son attachement à la démocratie.
    Allez-vous rater ce rendez-vous devant l’Histoire ?

    Répondre
  11. " J’entends la demande d’un référendum mais je ne peux me résoudre à ce que nous tombions dans ce piège."

    Il faudra m’expliquer en quoi donner la parole au Peuple est un piège ??
    Ah, oui c’est vrai : le Peuple est bête (la preuve il a voté NON en 2005 alors qu’il fallait voter oui), et vous nous éclairez telle l’avant-garde du Peuple ! Mon dieu suis-je bête…

    Répondre
  12. je suis profondément déçu et même trahi par une personne pour qui j’ai voté aux dernières élections législatives
    En tant que représentante d’une circonscription qui a majoritarement voté non au référendum de 95, ne pas tenir compte de l’avis de ses électeurs, c’est pire qu’une trahison , c’est un coup de poignard dans le dos
    la posture la plus raisonnable, la plus honnête, la plus démocratique et la moins partisane serait de demander à nouveau un référendum (et ne parlez pas de plébiscite pour sarko, il ne s’agit plus ici de voter pour une personne, mais pour un projet)
    voter non à versailles me semble être la décision la plus honnête et démocratique, ce non ne voulant pas dire non à l’europe, mais non au déni de démocratie qui se révèle ici patent
    si l’honnêteté et la démocratie sont des valeurs qui vous animent, je ne puis douter de votre décision de vote

    Répondre
  13. Je suis communiste depuis trois ans dans les faits et depuis toujours dans mon coeur. Et j’ai mal dans tout mon être de votre décision de voter oui à Versailles, j’ai mal de votre revendication de femme de gauche, j’ai mal de votre rennoncement à des idéaux de justice, de solidarité, d’égalié, j’ai mal de votre alignement sur les positions ultra-ultra_ ultra réactinnaires de notre béninoui-oui de président.
    Car en votant oui à Versailles, vous faites le jeu de Sarkosy, vous contredisez la position défendue pendant la présidentielle de votre candidate Ségolène Royal et vous faites un véritable hold-up de la volonté des français.
    Vous êtes suffisament au fait du mécanisme politique pour savoir que seul le non à Versailles obligera notre apprenti dictateur à consulter le peuple. N’est-ce pas celà l’essence même de la démocratie?

    Répondre
  14. L’ouverture est désormais totale, la gauche a disparu, et a trahi le choix démocratique du peuple en 2005.
    J’ai fauté, j’ai voté pour vous aux législatives et je le regrette profondément !
    Quelle est votre vision de la république ?
    C’est lamentable…

    Répondre
  15. Le 4 février à Versailles, vous n’avez pas voté oui, ni non, vous vous êtes abtenue. Bravo "l’élue sur des convictions et pour un projet politique"!!!
    On se sent bien représenté par des députés de votre trempe, lâche à l’égard de convictions haut clamées, servile par rapport à la ligne du Parti , traître au peuple en ne se battant pas pour qu’il y ait référendum.
    Qu’on ne vienne plus nous faire le coup de la démocratie participative quand on refuse que le peuple soit directement saisi d’un texte aussi fondamental que le Traité de Lisbonne!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *