Hommage à l’Abbé Pierre


Je souhaite me joindre au concert unanime d’hommages à l’Abbé Pierre.
La personnalité préférée des français vient de s’éteindre. Celui qui a consacré sa vie à la lutte contre les injustices et les souffrances humaines nous quitte alors même que le combat des Don Quichotte vient focaliser notre attention sur les sans-logis. Le combat qu’il a commencé pour l’accés de tous à un logement est le notre. Nous devrons le poursuivre.


Une fois passée l’émotion et les cérémonies officielles, les louanges, les hommages, et les tentatives de récupération de l’œuvre de l’homme hors du commun, je me permets de transmettre ici ma propre réflexion.
L’abbé Pierre n’etait pas qu’un homme de foi et de charité, c’etait un homme de colère et d’insurection qui bousculait les politiques quels qu’ils soient; et jusqu’aux derniers moments de sa vie il protestait contre l’indifférence; il ya quelques mois, il s’indignait devant l’asemblée nationale que des deputés de la majorité osent s’opposer à l’application de la loi SRU qui oblige la construction minimale de logement sociaux dans les communes.
Pour chaque élu politique, il doit rester celui qui veille à ne pas oublier les promesses et les engagements.
A titre tout à fait personnel, j’ajoute un souvenir personnel, ayant la trés grande chance d’avoir pu l’approcher dans ma jeunesse. Accueilli à la maison par ma mère, qui travaillait bénévolement pour Emmaüs. La bonté de son sourire, la douceur de sa voix mais surtout la détermination de son regard me sont encore plus présents aujourdhui.

3 commentaires

  1. Ce qui est le plus navrant c’est de voir que sa lutte de départ a été aussi sa lutte finale . Cet homme a été un exemple d’anégation pour les autres .
    Nous voyons tout le monde se féliciter d’une recrudescence des naissances mais pense -t- on à créer des logements pour ces futurs citoyens ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *