HISTORIQUE

Pour la première fois sous la Ve République, le Sénat passerait à gauche (sous réserve des résultats des Antilles).
Le vote des 70.000 grands électeurs donne en vraie grandeur le sentiment majoritaire de rejet de la politique du Président de la République.
Les représentants des collectivités territoriales ont manifesté leur désaccord devant les réformes brouillonnes et incohérentes de la fiscalité locale, les disparitions des services publics, et la remise en cause de la démocratie locale.
Ce vote est historique car trop longtemps le Sénat est resté un bastion conservateur qui ne représentait plus les mutations des territoires et de la population française.
Je considère cette victoire comme un encouragement pour tous ceux qui espèrent qu’un vent de changement et de justice soufflera sur la France en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *