« Femmes et climat » : dernière ligne droite à la COP 21

Mardi 8 décembre, Catherine Coutelle intervenait dans l’enceinte de la COP21, au Bourget, plus particulièrement à l’invitation d’ONU Femmes et à l’occasion de la « Journée genre ». Il s’agissait d’une journée de réflexion et d’action dédiée à la thématique « Femmes et climat », avec de nombreux temps d’échanges prévus sur la place des femmes dans les négociations sur le climat. L’occasion pour la députée de présenter à nouveau l’appel dont nous vous parlions dans une précédente lettre d’information, « Soutenir les femmes face au dérèglement climatique : pourquoi nous nous engageons ». Le soir, elle était, en tant que présidente de l’association interparlementaire France – Canada, l’invitée de l’Ambassadeur du Canada en France qui recevait près de 200 acteurs économiques canadiens autour de Catherine McKenna, la nouvelle ministre de l’Environnement canadien dans le Gouvernement de Justin Trudeau.

Alors que les pays planchent pour 24 heures encore sur l’Accord qui doit être trouvé à Paris pour limiter les effets du réchauffement climatique, Catherine Coutelle a rappelé que « les femmes, en première ligne, sont des actrices de la lutte contre le dérèglement climatique », et que « reconnaître, valoriser leur contribution, c’est agir pour la planète ». Grâce à la mobilisation de la France et de ses partenaires, les 146 parties réunies à Paris devraient s’engager à promouvoir l’égalité femmes-hommes dans le cadre des mesures prises pour remédier aux changements climatiques. Catherine Coutelle, particulièrement engagée sur ces questions, restera très vigilante à ce que ces engagements se traduisent effectivement dans les actes y compris après la COP.

Lire l’appel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *