Ensemble, ne baissons pas les bras

Un message de voeux c’est toujours un peu traditionnel et formel mais c’est aussi l’occasion de revenir à l’essentiel.

Ces voeux pour l’année nouvelle qui s’annonce difficile, je les adresse d’abord à tous ceux qui souffrent le plus de l’isolement, de la maladie, d’un handicap et à ceux qui sont confrontés à l’angoisse du chômage ou du déracinement.

Dans le pessimisme ambiant face à l’avenir, il ne faut pas que nous baissions les bras et que nous nous repliions sur nous-mêmes. Nous avons le devoir d’être encore plus ouverts, plus actifs et inventifs pour trouver les solutions concrètes qui pourront combattre les effets sociaux de la crise, dans notre département le chômage s’est accru de 15 % en un an. Il faut rappeler que l’économie doit être au service des hommes et non l’inverse.

Face à la crise mondiale, les valeurs de justice sociale, de liberté, d’ouverture sont encore plus essentielles, Enfin, de Gaza au Tibet, du Congo à la Birmanie, les intérêts et les idéologies moteurs de la violence, doivent céder à la paix.

Ici en Europe je souhaite enfin que le renouvellement du parlement européen en 2009 soit l’occasion de renforcer la justice, la cohésion sociale et le respect des droits de l’homme.

Très bonne année à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *