Enfin l’égalité réelle

Communiqué de Catherine Coutelle

Députée de la Vienne,

Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale

bandeau_PL_egalite_643_300_w

L’Assemblée nationale a adopté, dans la nuit du 26 au 27 juin, le projet de loi relatif à l’égalité entre les femmes et les hommes. Avec la promulgation prochaine de la loi, entrera en vigueur un dispositif à la fois global et efficace pour parachever l’égalité femmes – hommes, et en arriver enfin au temps de l’égalité réelle.

Égalité professionnelle et salariale, parité dans toutes les instances représentatives, image des femmes dans les médias, lutte contre les violences, etc… L’action de Najat Vallaud-Belkacem et des Gouvernements Ayrault et Valls mérite d’être saluée.

A l’occasion de cette lecture définitive, plusieurs amendements ont été déposés par Catherine Coutelle, et adoptés par l’Assemblée nationale, pour préciser certains points de la réforme ou encore renforcer les mesures prévues. Ces amendements avaient pour objectif :

– l’inscription du soutien à l’entrepreneuriat féminin comme priorité de la Banque Publique d’Investissement ;

– la promotion renforcée des recherches universitaires sur l’égalité femmes-hommes ;

– la mise en place d’une autorisation d’absence pour les conjoints lors des examens médicaux prénatals, notamment afin de mieux impliquer les pères ;

– la possibilité du versement de la pension alimentaire par virement bancaire, pour plus d’automaticité et de fiabilité ;

– l’intégration de la lutte contre le système prostitutionnel parmi les actions prioritaires des politiques d’égalité femmes-hommes ;

– l’autorisation, pour les victimes de violence, de dissimuler leur adresse ;

– ou encore la parité instaurée dans les conseils d’administration des régies municipales et au sein des chambres régionales et départementales d’agriculture, afin de réaliser la parité dans toutes les instances de décision.

 

2 commentaires

  1. Le projet de loi relatif à l’égalité femme/homme va dans le bon sens, il reste parcellaire mais le projet de loi famille en discussion aujourd’hui complète le dispositif pour casser les prisons dorées que femmes et hommes subissent de par les stéréotypes qui sont véhiculés. Liberté – égalité – fraternité, plus qu’hier et moins que demain

    Répondre
  2. On ne peut pas dire, « la traite des êtres humains c’est une horreur, il faut lutter contre », et laisser d’un autre coté la prostitution perdurer ET se développer, alors que 90% des personnes prostituées sont contraintes à la prostitution par des proxénètes (Fondation Scelles) et que 80% de la traite des êtres humains est à des fins de prostitution (ONUDC)
    ll est indispensable de s’attaquer à la demande en interdisant l’achat d’actes sexuels comme le recommande le Parlement Européen (rapport Honeyball, 26-02-2014), comme le recommande le conseil de l’Europe (rapport José MENDES BOTA, Doc 13446, avril 2014) et comme le recommande l’ONU contre le crime (Joy Ngozi Ezeilo, Rapporteur spécial de l’ONU sur le trafic des êtres humain, 2013/05/31)  

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *