En réponse à l’article « Un coup de fusil pour un maison souillée » paru ce matin

Contrairement aux propos de Me Doury relayés par Centre Presse et La Nouvelle République de ce jour, lors du jugement au Tribunal Correctionnel de M. Tony Ecale pour des faits de violence avec arme, Catherine Coutelle, députée, dément formellement tout soutien ou intervention dans cette affaire et refuse que son nom soit ainsi utilisé, tant sur un principe général d’indépendance de la justice que sur le cas jugé hier.

« Tout au long de mon mandat, j’ai veillé à ne jamais m’impliquer dans un dossier dès lors qu’une procédure judiciaire était en cours. La justice est indépendante et le politique n’a pas à s’en mêler !

Sur ce cas précis, si je connais M. Ecale pour avoir visité la ferronnerie d’art implantée sur une commune de ma circonscription, j’ignorais totalement ce qui lui est reproché et je refuse d’être citée comme soutien dans cette affaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *