Décès de Levi-Strauss

Nous lui devons un très grand hommage.

Claude Levi-Strauss est le fondateur de l’anthropologie, c’est une grande figure du structuralisme. Il a participé au rayonnement de la France dans le monde.
Jusqu’à la fin de sa longue vie, il est resté très accessible pour tous les étudiants et chercheurs qui souhaitaient l’interroger sur son œuvre mais aussi comprendre son parcours, son activité intellectuelle et politique.

Il a cherché à comprendre l’origine de nos sociétés, comparer leurs organisations et comprendre les règles qui les régissent.
Ces règles sont « universelles » dans leur principe même si elles peuvent être différentes dans leur manifestation. Il a plaidé pour l’égale importance des cultures et pour leur diversité à préserver. Le regard sur l’Autre, la figure de l’Autre, l’identité ont été des thèmes favoris.

Par ses recherches sur les mythes fondateurs des civilisations et leur point commun, il a ouvert des horizons sur les sociétés humaines.
En 1991, à la veille du 500e centenaire de la découverte de l’Amérique, il publie un hommage à « l’ouverture à l’Autre » que manifestèrent les Indiens à l’égard des arrivants.
Jacques Chirac lui avait rendu hommage lors de l’ouverture du Musée du Quai Branly, le musée des arts premiers.

Claude Levi-Strauss nous invitait à l’attention à l’autre, au respect des différences et à la reconnaissance de l’égale importance des cultures .

Il a interrogé les historiens sur leurs approches des sociétés.

Son œuvre a bousculé bien des certitudes.

Nous perdons un grand homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *