De Poitiers à Paris, elles s’engagent pour les droits des femmes

A l’occasion du 8 mars, Catherine Coutelle accueillait à l’Assemblée nationale des femmes engagées au sein de l’association « Sanza » qui favorise les liens interculturels et organise des actions de médiation comme le café des parents dans plusieurs écoles des Couronneries à Poitiers, et « Pourquoi pas la ruche », association d’insertion et de solidarité qui accompagne les femmes en difficulté et qui propose des activités d’insertion telles qu’une boutique, un service de blanchisserie et un restaurant  dans le quartier des Trois-Cités à Poitiers.

Au programme : des échanges d’une grande intensité sur leurs parcours de vie, les épreuves qu’elles ont dû surmonter en tant que cheffes de familles monoparentales, mais aussi leurs réussites et leur envie de s’engager pour un avenir meilleur, en compagnie d’autres femmes venues de Bretagne et du Béarn invitées par les députées Martine Lignières-Cassou, Marie-Thérèse Le Roy, et Annick Le Loch.

1 commentaire

  1. Le droit des femmes tient une importance toute particulière dans notre société, il nous tient à nous les femmes de lutter pour l’égalité des sexes. Ces associations ont un rôle très important et il convient de tout mettre en oeuvre pour qu’elles puissent subsister et mettre en oeuvre leur actions en toute facilité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *