Congrès départemental FCPE : Repenser l’école avec et dans la société

Catherine Coutelle assistait samedi dernier au Congrès départemental de la FCPE. L’occasion pour la députée, habituée de ce rendez-vous annuel, d’évoquer, sans détour, les chantiers qui attendent l’école.

« Repenser l’école » : par ce message en ouverture de la réunion dans la Vienne, Jean-Jacques Hazan, Président national de la fédération, appelait à un choc éducatif, désireux d’engager son organisation dans le débat. Une exigence reprise et amplifiée par la députée, pour qui l’ampleur de l’échec scolaire et les inégalités sociales creusées à la sortie du système scolaire imposent une refondation. Et une exigence aux modalités manifestement partagées avec la majorité parlementaire : les dizaines de représentants des parents d’élèves participant à cette journée de travail apparaissent satisfaits des premières annonces gouvernementales sur la semaine de 4 jours et demi dans le primaire, l’accueil des tout-petits à la maternelle, l’aide aux devoirs à l’école, la création des établissements de formation des enseignants ou encore le développement du numérique.

Ambition et vigilance

Sur le grand chantier du temps scolaire, la députée reste vigilante pour que l’ambition des décisions soit à la hauteur de l’enjeu pour la vie et la scolarité des enfants. Alertant sur les journées épuisantes pour les plus jeunes, elle a émis des réserves sur l’allongement des vacances de Toussaint, souhaité que soit davantage posée la question des rythmes quotidiens. La FCPE souligne, quant à elle, l’insuffisance des pauses déjeuners en lycée.

Enseignants et parents d’élèves ont été mis à mal par la droite, Catherine Coutelle souhaite les convaincre qu’il faut transformer l’école. Rassurée par le retour d’une formation des professeurs d’école digne de ce nom, elle souhaite que sur de nombreux sujets (contenu des enseignements, compétition trop présente trop tôt, pédagogie de l’encouragement, etc), l’avenir de l’école soit discuté sans tabou. Les échanges devraient se poursuivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *