Comité interministériel des Droits des Femmes : un gage de réussite, alors place aux actes

-photo Najat Vallaud-Belkacem-

COMMUNIQUE DE CATHERINE COUTELLE,
DEPUTEE, PRESIDENTE DE LA DELEGATION AUX DROITS DES FEMMES
ET A L’EGALITE DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES
DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

 

Catherine Coutelle, députée (SRC) de la Vienne, présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale, se réjouit de la tenue du Comité interministériel. Après la nomination d’une Ministre aux Droits des Femmes en mai, après l’engagement pris par le Président de la République d’un plan global, ce Comité, le premier depuis 12 ans, est un gage de réussite car il concrétise une indispensable transversalité.

Alors même que les droits des femmes piétinent, voire régressent en France malgré plusieurs décennies de lois censées construire l’égalité, il est plus que temps d’accélérer le passage aux actes, de passer du droit formel aux droits réels. La volonté politique prime, celle de François Hollande et de Najat Vallaud-Belkacem avant tout ; mais la détermination de Jean-Marc Ayrault et de chaque ministre fera la différence car la Ministre des Droits des Femmes doit pouvoir compter sur l’ensemble du Gouvernement comme sur toutes celles et ceux qui peuvent faire changer les choses

Evaluation régulière et ajustement des mesures, formation des professionnels, éducation et sensibilisation de toutes et tous : les politiques publiques seront d’autant plus efficaces qu’elles seront portées personnellement par chaque membre du gouvernement et orchestrées au sein du Comité via le plan d’action annoncé aujourd’hui.

L’égalité femmes – hommes dans la société doit avancer sur tous les fronts, de la maternelle à l’Université pour une éducation qui mette un terme aux stéréotypes sexistes, dans tous les milieux professionnels pour que l’égalité soit réelle partout, y compris dans les medias et dans le monde sportif.

La délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale jouera pleinement son rôle pour accompagner cette accélération de la construction de l’égalité, en contribuant à l’élaboration de lois le cas échéant, en évaluant les politiques publiques, en formulant des recommandations.

La délégation et sa présidente apporteront aussi leur pierre à l’édifice en prenant publiquement la parole avec force autant que nécessaire si les avancées paraissent encore trop lentes ou les actions insuffisantes. Si chacun s’engage, rien ne s’oppose désormais à ce que l’égalité entre les femmes et les hommes se réalise enfin.

 

> Retrouvez les décisions du Comité Interministérel sur le site de la Ministre Najat Vallaud-Belkacem

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *