Claire, déterminée, à la hauteur du défi !

Il y a l’inquiétude grandissante devant la crise.
Il y a les préoccupations de la rentrée.
Les français attendent des changements et commencent à s’intéresser aux primaires citoyennes.
Ce soir, j’avais invité mes voisins à visionner l’émission. Tous ont écouté avec une grande attention. Le succès du débat est la preuve de cet intérêt naissant.
Les sondages, les médias voudraient nous faire croire que la partie est déjà terminée alors que l’opinion commence tout juste à regarder vers 2012.
Oui, les citoyens seront nombreux à participer à la primaire mais non, ils n’ont pas encore choisi.
Ces tout derniers jours, les habitants de la circonscription commencent à m’interroger. Ils posent la question du candidat et c’est légitime mais plus que jamais, leur choix se fera sur les propositions, l’inventivité, la personnalité de la candidate ou du candidat pour les sortir du cauchemar dans lequel le pays et l’Europe s’enfoncent.
Les trois débats vont donc être déterminants.

Ce soir, j’ai entendu des candidats qui ont travaillé, qui ont réfléchi, qui font des propositions et qui, je le crois, sauront se rassembler. J’ai entendu des idées intéressantes dont la gauche foisonne.

Mais l’une d’entre eux m’a paru plus engagée, plus déterminée. La combativité dont Martine Aubry fait preuve, laisse entrevoir une sortie de crise, un espoir pour ceux qui souffrent et qui attendent l’alternance.
Si les électeurs de gauche voulaient être rassurés, ils auront même été, pour beaucoup, séduits par le profil de Martine Aubry.
Elle a réussi ce débat, elle est celle qui nous permettra de battre le président sortant. Elle est celle qui saura rassembler la gauche. Elle est à la hauteur de l’énorme défi qui nous attend pour changer la France et l’Europe. Et je suis persuadée que nous sommes très nombreux ce soir à partager cette conviction.

1 commentaire

  1. Oui, Martine Aubry, comme à son habitude, a été excellente, et c’est tant mieux !
    Concernant les sondages, souvenons nous d’exemples aussi récents que cuisants où les sondages s’étaient complétement trompés : Nicolas Hulot donné vainqueur chez les verts…mais aussi en 2002 où aucun n’avait prévu le cataclysme!
    Cependant, n’oublions pas que l’exercice des primaires est aussi nouveau que…dangereux…à mes yeux!
    En effet, élargir l’électorat à tout électeur déclarant partager les valeurs de la gauche me semble quelque peu périlleux: ne risque-t-on pas de voir des gens de droite se déplacer en nombre pour désigner comme candidat de gauche (au 2ème tour en 2012) celui qui est le moins dangereux pour Sarko?… ce sont mes craintes.
    D’ailleurs je crois que les sondages actuels, les couvertures médias…bien grandes ouvertes à certains confirment à mes yeux cette tentative de la droite de choisir le "challenger" de Sarko, c’est à dire celui le moins suceptible de le battre !
    Au final, il ne faudrait pas que les électeurs soient plus nombreux à voter aux primaires que pour le candidat de gauche au 2nd tour de 2012…
    Pour ma part, je voterai aux primaires, bien que non socialiste, pour désigner le candidat de gauche pour lequel je voterai au 2nd tour de 2012, si le candidat socialiste est présent au 2nd tour.

    A ce titre, je trouve que François Hollande, bien qu’il s’attribue un costume bien trop ample pour lui à mes yeux, me parait bien léger pour convaincre…en 10 ans à la tête du PS, qu’en a-t-il fait? La déconfiture complète! Comment croire qu’il soit plus efficace à la tête de l’exécutif?
    Pour ma part, je n’y crois pas!
    Or, si en 2012, nous portons à l’Elysée un mauvais président, il en est fini de la gauche pendant très longtemps!
    En résumé, mon tiercé gagnant pour hier soir est, dans l’ordre : Arnaud Montebourg, Martine Aubry, Ségolène Royal.
    Pour 2012, ma voix ne saura se reporter sur un autre candidat dit socialiste que l’un de ces 3.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *