Cinéma : il n’y a pas de meilleur accord possible !

Le jugement de Salomon de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial ne règle rien. En refusant l’augmentation de la capacité d’accueil du Méga-CGR de Buxerolles, ce verdict pourrait entrainer l’abandon par CGR du projet au sud de l’agglomération.

Cette décision est une catastrophe ! Nous ne pouvons prendre davantage de retard.

La reconversion du site de l’ancien Auchan est une dette envers la commune de Fontaine-le-Comte. Cette zone de loisirs et ce complexe cinématographique sont attendus par de très nombreux habitants, élus, et acteurs économiques du sud de Poitiers.

Six ans de péripéties diverses et toujours pas la moindre renaissance économique dans cette friche sinistrée alors que de nombreux emplois seraient créés.

Je soutiens sans nul doute le maintien d’une offre cinématographique au centre ville de Poitiers, tant ‘commerciale’ que d’art et d’essai.

Je regrette que des groupes monopolistiques se soient répartis le territoire français et que nous n’ayons pas aujourd’hui les moyens d’une meilleure diversité culturelle.
Comme beaucoup, j’aimerais que le cinéma d’art et d’essai trouve une place plus large et un public plus nombreux.

Mais il faut absolument avancer. Le projet de Fontaine le Comte doit aboutir au plus vite.

Un accord local a été trouvé et il est très largement soutenu. Il permet de développer le cinéma au sud, il accroit l’offre globale dans une agglomération qui compte le plus fort taux d’étudiants, il maintient de nombreuses salles en centre-ville, il préserve les acteurs associatifs, enfin il double le nombre de salles dédiées à l’art et essai.

Il n’y a pas de meilleur accord possible.

Nous ne comprenons pas l’acharnement d’une association extérieure à multiplier les procédures à Paris alors qu’une unanimité se dégage à Poitiers.

Aucun nouveau recours ne doit venir freiner ce projet.

ACOR doit entendre l’importance et l’urgence de cet accord.

4 commentaires

  1. Bonjour,
    "Un accord local a été trouvé et il est très largement soutenu" Par qui?
    Pas par le cinéma de Gençay situé dans la zone de chalandise du complexe de Fontaine le Comte et que vous continuez d’ignorer superbement…. Cinéma qui assure (voir délibération du conseil municipal de Gençay du 29 mars) "de fait une mission de service public".
    Le Président de l’association "Cinéma de Gençay"

    Répondre
  2. Catherine Bailhache
    14 avril 2011 à 15 h 08 min

    Chère Madame,

    Nous sommes très conscients de la réalité de ce que vous défendez. Mais lorsque vous pensez que c’est nous qui bloquons les choses en défendant nos propres points de vue, vous n’avez pas raison.

    L’alternative, les alternatives proposées par les professionnels du cinéma, ne contreviennent en aucun cas à vos points de vue. C’est bien ce qui est désespérant : si les élus de la commune de Poitiers et ceux de la communauté d’agglomération de Grand Poitiers avaient bien voulu ETUDIER ces propositions dès le début (il y a de cela plusieurs mois et notamment à partir du moment où nous avons posé recours, dans le but affirmé de voir enfin se nouer le dialogue demandé), NI VOUS NI NOUS N’EN SERIONS LA.

    Si la CNAC, constituée de gens parfaitement indépendants, pour la grande majorité d’entre eux déconnectés pourtant du monde du cinéma, a statué comme elle l’a fait, ce n’est sans doute pas un hasard.

    Ces alternatives ont plusieurs mérites : celui de coûter moins cher (nettement moins cher) à la collectivité en terme de subventions culturelles, celui de permettre à l’art et essai d’exister et de se développer, sans nuire en quoique ce soit au projet d’aménagement commercial du territoire proposé au nom des principes et valeurs que vous défendez (comme nous).

    Je reste à votre disposition pour vous expliquer en quoi, quand vous voulez.

    Bien à vous,
    Catherine Bailhache
    ACOR

    Répondre
  3. Bonjour,
    je suis une "simple" citoyenne, sans prise d’intérêt pour les uns ou les autres.
    Juste une poitevine ayant vécu 12 ans à Paris.
    Lorsque je vivais dans la capitale, il ne se passait pas 2 mois sans que j’aille au cinéma.
    Celà fait 3 ans que je suis de retour dans ma ville, Poitiers.
    Le cinéma? J’y suis allée moins d’1 fois par an… Ca me désole… Des raisons personnelles m’ont certes incitée à celà, mais il y a aussi d’autres raisons :
    quand on a un temps disponible limité, de devoir prendre sa voiture et trouver une place pour se garer en centre ville, c’est laborieux, et l’autre cinéma est à Buxerolles, ce qui est totalement à l’opposé de ma localisation. Quand on est vraiment épuisé par des journées bien remplies, c’est décourageant…
    Inutile de vous dire que le cinéma de Fontaine Le Comte, je l’attends avec impatience.
    Et j’avoue qu’en tant qu’habitante et citoyenne, je m’y perds, parmi tous ces arguments.
    Alors, je comprends que vous puissiez avoir des arguments, que vous souhaitiez en parler avec Me Coutelle, c’est tout à votre honneur, mais moi (et je pense ne pas être la seule), j’aimerai comprendre également…

    Tout celà me fait également penser à une grande enseigne qui devait s’installer à Poitiers Sud et qui, à force de supporter de multiples oppositions de concurrents, se retire de son projet.

    De nombreux poitevins sont déçus, et là , des intérêts privés privent de liberté de choix des citoyens consommateurs.

    De manière légale, en faisant "traîner" les choses…

    La législation, c’est bien, et très important dans une démocratie, mais le bon sens, dont elle est issue, ne devrait tout de même pas être occulté, ou alors, les arguments devraient être portés clairement à la connaissance des citoyens lambdas dont je fais partie.

    Bon courage à vous tous et toutes !

    Répondre
  4. Bonjour Isa,
    Notre opposition au multiplexe de Fontaine-le-Comte est connue des élus locaux. Vous trouverez sur notre site: http://www.cinemadegencay.fr nos inquiétudes et nos souhaits. Nous défendons, nous aussi, un cinéma de proximité en zone rurale pour tous les habitants de la commune de Gençay et de ses environs avec les mêmes arguments que vous exposez.
    Amicalement,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *