Catherine Coutelle aux commémorations du Débarquement

Logo_70ans_débarquement_normandie_643Demain, le Président de la République reçoit  à Ouistreham (Calvados) tous les hôtes de France pour la cérémonie internationale de commémoration du 70ème anniversaire du Débarquement de Normandie. Catherine Coutelle, présidente de l’Association Interparlementaire France-Canada, sera dans la tribune présidentielle pour participer à cet événement rappelant la nécessité d’une culture de la paix.

6 juin 1944, 3h14 : les bombardiers alliés débutent le parachutage de leurs cargaisons sur les plages de Normandie. Quelques heures plus tard, l’aube voit le début du débarquement en Normandie des forces britanniques, canadiennes, américaines et des troupes des Forces Françaises Libres principalement, mais aussi de contingents polonais, belges, tchécoslovaques, néerlandais et de bien d’autres nationalités. De ce jour, on se souvient sous le nom de « D Day », le « Jour J ». Quelques semaines plus tard, fin juillet, pas moins d’un million cinq cent mille soldats auront mis le pied sur les plages de Normandie : le début du terme mis à la plus sanglante des oppressions exercées sur l’homme par l’homme que l’Histoire ait connue, perpétrée par Hitler et les nazis.

La réconciliation et la jeunesse au service de la paix

Pour commémorer le 70ème anniversaire du D Day, le Président Hollande accueille demain en France les chefs d’Etat et de Gouvernement représentant les Alliés de la France libre en 1944, dont le président des États-Unis Barack Obama, la reine Élisabeth II, le premier ministre canadien Stephen Harper ou encore le président russe Poutine. Mais pas uniquement : dans l’esprit de réconciliation qui prévaut entre la France et l’Allemagne depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la Chancelière allemande Angela Merkel participera bien sûr aussi aux cérémonies. Une réconciliation dont l’esprit sera symbolisé notamment demain pendant la cérémonie officielle par l’arrivée commune de deux vétérans, l’un allemand, l’autre français, sur la scène de l’événement. Et parce que l’esprit de réconciliation, au service de la paix, ne pourrait avoir de sens sans la jeunesse et l’avenir qu’elle représente, les vétérans seront rejoints par 150 enfants, incarnant l’espoir d’un avenir exempt de conflits armés.

En mémoire des libérateurs canadiens

Si l’intervention des troupes américaines et anglaises reste ancrée dans la mémoire collective française, celle de nos alliés canadiens l’est beaucoup moins. Présente aux commémorations en tant que députée présidente de l’Association interparlementaire France – Canada, Catherine Coutelle entend ainsi rappeler l’importance de l’engagement de nos alliés d’Outre-Atlantique dans la Libération de la France notamment. Avec  la sénatrice canadienne Claudette Tardif, son homologue dans l’association au Canada, la députée de la Vienne partagera des moments de souvenir et de recueillement à plusieurs occasions : jeudi lors de la réception donnée par le Président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone à l’égard des parlementaires étrangers présents en France pour les commémorations ; à Ouistreham vendredi bien sûr ;  mais aussi à la commémoration organisée samedi matin par l’Etat canadien au cimetière de Bretteville-sur-Laize où sont inhumés nombre des combattants tombés pour que la France soit aujourd’hui la démocratie et la République qu’elle est sans discontinuer depuis près de 70 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *