Billet du lundi #9

– Maisons d’assistants maternels
– Burqa
– VISAS : Quelle image donnons-nous ?
– Immigration suite : le projet de loi Besson
– Associations : les inquiétudes persistent
– L’Europe à gauche en militant
– Cette semaine à l’Assemblée

 


Maisons d’assistants maternels

En dépit des promesses, il manque encore entre 300 et 400 000 places en crèche, obligeant très souvent les parents, surtout les mères, à cesser le travail pour garder eux-mêmes leur enfant. Ce qui devrait être un libre choix devient une contrainte.

L’une des solutions est de faire appel à un assistant maternel, qui garde un ou plusieurs enfants, à son domicile le plus souvent.

La loi de 2005 confère un statut à cette profession.

Pour pallier le manque de places Nadine Morano a autorisé ces assistants à accueillir 4 enfants et plus récemment, une proposition de loi, à l’initiative du Nouveau Centre, étudiée la semaine dernière à l’Assemblée, propose la création de « maisons d’assistants maternels ».

Cette proposition de loi offre la possibilité à quatre assistants maternels de se regrouper sur un même lieu pour accueillir jusqu’à seize enfants. Elle autorise la délégation d’accueil d’une assistante à une autre -ce qui pose la question de la responsabilité. Cela créera un surcoût pour les familles puisqu’il faudra ajouter au salaire de l’assistant, divers frais liés à la location, aux assurances, aux achats de matériel. Est ainsi créée une forme d’accueil collectif déguisé, totalement exonéré des principales normes de fonctionnement, de supervision et de formation du personnel.

Cette formule nous paraît très dangereuse et peu sécurisante pour les familles. Cest une réponse quantitative sacrifiant la qualité. Une véritable politique familiale nécessite de réfléchir et proposer des solutions selon les attentes, les besoins et les moyens des familles, qui ne pénalisent pas les femmes qui souhaitent concilier vie familiale et vie professionnelle. Et ne pas laisser les familles désemparées et sans aucune solution en particulier entre 2 et 3 ans.

Le texte sera voté mardi 4 mai.

Burqa

Le port du voile intégral est une pratique incompatible avec les valeurs de la République. Il manifeste le refus du principe d’égalité entre les hommes et les femmes et une auto exclusion de la vie de la Cité.
Pour autant, la réaction du gouvernement est disproportionnée et donne lieu à des amalgames, comme récemment avec « l’affaire de Nantes ». Une loi sur l’interdiction générale du voile intégral serait une loi de circonstance. De plus, le Conseil d’État, dans son rapport remis au Gouvernement le 30 mars dernier, a établi « qu’une loi d’interdiction générale et absolue du voile intégral en tant que telle ne pourrait trouver aucun fondement juridique incontestable ».

Comme la loi de 2004 sur l’interdiction des signes religieux à l’école, nous, députés socialistes, prônons sur la question du voile intégrale une démarche de « concorde républicaine », qui ne soit pas « stigmatisante pour nos compatriotes musulmans » mais qui au contraire les aide face aux fondamentalistes.
Il est nécessaire de légiférer sur ce thème, mais il est important de rappeler que cela est loin d’être une urgence, comme cela est présenté par le Gouvernement.

VISAS : Quelle image donnons-nous ?

La semaine dernière, je participais à l’inauguration du salon Futurallia au Futuroscope, formidable initiative qui fait se rencontrer des chefs d’entreprise de tous pays. Le système est simple : les entrepreneurs annoncent leurs besoins de marchés, de recherche, de développement, etc… et ils sont mis en relation avec d’autres sociétés correspondantes qu’ils rencontrent pendant quelques minutes. En marge de la visite avec la ministre, j’apprenais que de nombreux chefs d’entreprise, notamment 15 Algériens, étaient absents malgré leur inscription, au motif qu’aucun visa ne leur avait été délivré ! On imagine que des dirigeants d’entreprises ne sont pas de dangereux terroristes et qu’ils reviendront évidemment dans leur pays au lendemain du salon qui durait trois jours. Pourtant, même sur ces dossiers, nous continuons de donner une image extrêmement stricte à l’étranger. Cette politique est pénalisante pour notre économie mais surtout elle est une atteinte à la liberté de circulation (droit reconnu par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme).
Un chef d’entreprise français me confiait avoir déjà perdu des marchés envers le Maghreb parce qu’il n’avait pu faire venir ses partenaires. Bien sûr, ces entreprises rejetées par la France ne tardent pas à trouver de nouveaux débouchés, ailleurs, là où elles sont accueillies dignement. Par ce type de comportement, nous laissons ces marchés à la Chine.

Immigration suite : le projet de loi Besson

Lors d’un échange avec les responsables de la CIMADE, j’ai mesuré combien le projet de loi Besson, énième texte de ce gouvernement contre l’immigration, était à la fois profondément injuste au point de créer de réelles distorsions dans le fonctionnement de la justice entre étrangers et Français, mais surtout combien ce texte qui ne sera peut-être pas étudié tout de suite à l’Assemblée, n’était qu’une réponse à des faits divers. Quand allons nous cesser de légiférer selon les faits divers que TF1 met en avant ? Ce n’est pas ainsi que l’on réforme un pays !

Associations : les inquiétudes persistent

La réunion des associations de quartier aux 3 Cités à Poitiers cette semaine était l’occasion de percevoir l’inquiétude persistante des dirigeants associatifs qui gèrent des situations financières difficiles, subissent des attaques fortes de l’Etat contre leurs actions pourtant essentielles dans les quartiers et auprès des familles. La mise en concurrence à travers les appels d’offres est très mal perçue. Heureusement, des centaines de bénévoles continuent de donner de leur temps pour les autres malgré les difficultés grandissantes. Nous savons que sans eux, la situation des quartiers ne serait pas celle que nous connaissons. Merci à tous !

L’Europe à gauche en militant

Les jeunes socialistes poitevins recevaient une délégation de jeunes socialistes espagnols, venus de Grenade pour un week-end d’échange et de militantisme en commun. Bravo à eux pour cette belle initiative. J’ai eu plaisir à les recevoir et à encourager les rencontres européennes. J’ai profité de ce moment convivial pour remercier la jeune gauche du rôle formidable qu’elle joue auprès des élus et des organisations progressistes, de l’ambiance qu’ils assurent sans cesse, et de l’espoir qu’ils nous donnent.

Cette semaine à l’Assemblée

Cette semaine, je serai essentiellement à Paris pour les débats du texte dit « Grenelle II » qui détaille les mesures en faveur de la protection de l’environnement. Ce projet est fort décevant. Je rencontrerai lundi 10 mai à 20h (Maison des habitants de la Gibauderie) les associations de défense et d’éducation à l’environnement pour discuter de ces enjeux (réunion publique, ouverte à tous).

1 commentaire

  1. Y a t’il un pilote dans l’avion?
    Tout me fait douter…
    Mon père, âgé, et qui sort juste de 15j d’hospitalisation, est plus handicapé qu’en y rentrant, car le personnel n’est plus suffisamment disponible pour passer du temps à faire marcher nos "anciens" durant l’hospitalisation. Une demande d’APA en urgence est faite. Réponse du conseil général : on en fait de moins en moins, on diminue fortement ces aides en urgence. Pourtant, aujourd’hui, nous travaillons "gratuitement", ou "offrons" une journée de repos au gouvernement pour aider nos "anciens". La population âgée augmente. Et pourtant, les structures de prise en charge licencient, ou sont débordées. Pourquoi? Manque de moyen alors que de l’argent "dort" dans les caisses de l’État, des sommes importantes qui plus est, alors que cet argent est nécessaire sur le terrain.

    De l’autre, je vois des blocages que vous citez concernant les visas, alors que les entreprises sont demandeuses…

    Marcherait-on sur la tête?

    Ce gouvernement dit de droite est un bien piètre gestionnaire.

    Bien gérer les comptes, quand on a une telle responsabilité, me semble être la base. Ce gouvernement passe son temps à faire la morale (travailler plus, respect etc. …). Eh bien, s’il commençait par montrer l’exemple…

    A moins que l’accession au pouvoir ait fait tourner la tête depuis longtemps à ceux qui nous gouvernent.

    L’opium du peuple est là (TV et TF1 en particulier), mais il ne durera qu’un temps…

    Bon courage à ceux qui, comme vous, se battent vraiment avec de réelles convictions. Ce sont ceux-là qui m’encouragent encore à croire à la démocratie…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *