Du 14 au 16 mars, Catherine Coutelle à l’ONU 

Les 14, 15 et 16 mars, Catherine Coutelle sera à New York, au sein de la délégation française emmenée par Laurence Rossignol à la « Commission de la condition de la femme » (CSW), organe des Nations Unies consacré à la promotion de l’égalité des sexes et aux droits des femmes. Cette 60ème édition aura pour thème prioritaire « l’autonomisation des femmes en lien avec le développement durable ». Le point sur ce rendez-vous de la diplomatie des droits des femmes à l’international, où la France est écoutée et attendue.

La CSW, c’est l’occasion de rencontres et de riches échanges entre représentant-e-s d’ONG et responsables politiques du monde entier qui portent la voix de leur pays, pour tenter de progresser vers une harmonisation « par le haut » des droits des femmes ou, parfois, pour faire part de leur divergences… Face à la montée des conservatismes, la voix de la France compte pour les droits des femmes à l’international.

Les temps forts de la France à la 60ème CSW

Lundi matin, après les premiers échanges lors du traditionnel petit-déjeuner avec les ONG françaises, la délégation sera attendue à un premier « événement parallèle » – ces réunions de travail sur des thématiques bien précises organisées entre deux séances plénières – consacré à « femmes et climat » en vue de la COP 22, qui se déroulera à Marrakech. Un sujet familier pour Catherine Coutelle, qui a travaillé à valoriser le rôle des femmes dans la lutte contre le dérèglement climatique, à l’amont de la COP 21.

Mardi
, la Ministre Laurence Rossignol portera la voix de la France sur l’accès à l’avortement, qui est une condition essentielle à l’autonomie des femmes, lors d’un autre événement parallèle organisé avec le Danemark et le Planning familial.

Mercredi
, la délégation française participera à un troisième événement parallèle sur un sujet, hélas, d’actualité : la situation des femmes et filles réfugiées et déplacées, qui subissent des violences et sont nombreuses à être victimes d’exploitation sexuelle par les groupes terroristes.

Un programme  personnalisé  riche en échanges

Outre les événements parallèles auxquels elle se rendra avec la délégation ministérielle, Catherine Coutelle a choisi de participer à plusieurs rencontres et réunions spécifiques. Elle interviendra notamment dans un événement organisé par l’ONG « Regards de Femmes », sur l’importance de la déclaration des naissances et de l’accès à l’état civil pour que les femmes soient reconnues comme citoyennes et puissent accéder à leurs droits. Les droits sexuels et reproductifs et le renouvellement des financements internationaux, menacés, qui leur sont dédiés, seront également parmi les préoccupations premières de la députée présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale.

Plus d’infos en suivant ce lien

1 commentaire

  1. Y aura t il des echanges sur la prostitution et l’abolition imminente par la France.
    Conséquences sur la position d’autres gouvernements ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *